Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire

En ce 14 juillet un peu d'histoire: les Sans-culottes

Publié le

En ce 14 juillet un peu d'histoire: les Sans-culottes

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

"Nuit et brouillard" hommage aux victimes de la déportation

Publié le

Très belle et émouvante chanson de Jean Ferrat, rappel historique qui ne fait pas de mal ces temps-ci...

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Une rue de Valergues portera le nom de Simone Weil, qui était cette résistante et philosophe décédée en 1943 ?

Publié le

Parfois confondue avec son homonyme, éminente femme politique entrée au Panthéon, Simone Weil n’en reste pas moins une des grandes philosophes du XXe siècle. Une penseuse éclatante disparue jeune encore en Angleterre où elle se trouvait, ardente résistante, engagée pour la France Libre.

Une rue de Valergues portera le nom de Simone Weil, qui était cette résistante et philosophe décédée en 1943 ?

La rue principale du futur lotissement du quartier du bourgidou (tranche 3) portera le nom de Simone Weil à ne pas confondre avec Simone Veil ancienne déportée et ancienne Ministre à l'origine de la loi sur l'interruption volontaire de grossesse.

Après les rues Charles de Gaulle, Joséphine Baker et jean Moulin (tranches 1 et 2 du lotissement Sainte Agathe), en donnant le nom de Simone Weil à une rue de notre village, la municipalité poursuit l'hommage aux personnalités, hommes et femmes, qui ont joué un rôle important lors de la seconde guerre mondiale mais aussi en 14 - 18, une rue portera le nom "rue des poilus 1914 1918" également dans le même lotissement.

Ci-dessous extrait d'une émission qui lui était consacrée sur France Inter le 30 juin 2020 :

"...Dans les archives du ministère des Armées, figure son interrogatoire alors qu’elle demandait à entrer dans les services de renseignements. Ce texte nous laisse entrevoir une facette inédite de sa personnalité. 

Elle fréquente le monde ouvrier et ses misères, multiplie les réunions syndicales tant elle s'insurge du malheur lié à une vie soumise par l'exploitation liée à la mécanisation. Cette expérience forge ainsi son esprit de résistante envers n'importe quelle force de soumission existante quelle qu'elle soit. 

C'est au milieu des années 1930 qu'elle s’engage dans la résistance. Contre le franquisme espagnol d'abord. Quand la France entre en guerre contre l'Allemagne en 1939, elle intègre les milieux résistants. À Londres, elle contribuera à organiser la résistance en France occupée aux côtés des membres de la France libre réunis autour de De Gaulle...."

 

 

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 03/02/1909
Mort(e) à : Ashford , le 24/08/1943
Biographie :

Simone Adolphine Weil est une philosophe française, sœur du mathématicien André Weil.

En 1924-1925, elle suit les cours du philosophe René Le Senne au lycée Victor-Duruy, à Paris, et obtient, au mois de juin 1925, le baccalauréat de philosophie (selon la dénomination en vigueur à cette époque-là). Elle a alors seize ans.

En octobre 1925, elle entre au lycée Henri-IV, où elle va passer trois ans. Elle entre à l’École normale supérieure en 1928. Elle obtient son agrégation de philosophie en 1931 et commence une carrière d’enseignante dans divers lycées.

Communiste anti-stalinienne, elle participe à partir de 1932 au Cercle communiste démocratique de Boris Souvarine, qu’elle a connu par l’intermédiaire de Nicolas Lazarévitch.

Elle passe quelques semaines en Allemagne, au cours de l'été 1932, dans le but de comprendre les raisons de la montée en puissance du fascisme. À son retour, avec beaucoup de lucidité, elle exprime dans plusieurs articles ce qui risquait de survenir. Abandonnant provisoirement sa carrière d'enseignante, en 1934-1935, elle est ouvrière sur presse chez Alstom, puis elle travaille à la chaîne aux établissements Carnaud et Forges de Basse-Indre, à Boulogne-Billancourt, et chez Renault, jusqu'au mois d'août 1935. Elle note ses impressions dans son Journal d'usine.

Simone Weil se rapproche peu à peu du christianisme. Elle éprouve la présence du Christ, à partir de l'année 1938, et entre en contact avec des prêtres et des religieux, afin de leur poser des questions sur la foi de l'Église catholique.

En 1942, elle emmène ses parents en sécurité aux États-Unis, mais, refusant un statut qu’elle ressent comme trop confortable en ces temps de tempêtes, elle fait tout pour se rendre en Grande-Bretagne et travaille comme rédactrice dans les services de la France libre. Elle démissionne de l'organisation du général de Gaulle en juillet 1943.

Atteinte de tuberculose, elle meurt d'un arrêt cardiaque au sanatorium d'Ashford, le 24 août 1943, à l'âge de 34 ans.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

L'Hommage à Joséphine Baker qui a désormais une rue à son nom dans notre village

Publié le

L'Hommage à Joséphine Baker qui a désormais une rue à son nom dans notre village

Le Maire, Jean-Louis Bouscarain a dévoilé, ce mercredi 30 novembre à 18h30, la plaque au nom de Joséphine Baker dans le nouveau quartier Sainte Agathe.

Parmi les quelques personnes présentes, madame Christelle Djouadi qui habitera prochainement dans cette rue. C'est en participant à la cérémonie du 11 novembre dernier à Valergues, avec ses enfants, qu'elle avait appris qu'aurait lieu cet hommage. 

Le Maire dans son intervention a souligné la volonté de la municipalité de donner un nom de femme à une rue de Valergues, mais aussi avec un sens au regard de l'histoire puisque dans ce lotissement, il y a aussi la rue Charles de Gaulle et la rue Jean Moulin. Jean-Louis Bouscarain a rappelé que l'idée de donner le nom de Joséphine Baker est venue de Pierre Libes, conseiller municipal, qui ne pouvait être présent et qui a été officier dans l'armée de l'air tout comme Joséphine Baker. 

A noter que cette cérémonie à Valergues se déroulait en même temps que la cérémonie nationale au Panthéon, une proposition que j'avais formulé auprès de la municipalité et qui a été retenue par le maire.

Eloi Martinez

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Retour sur la cérémonie de la libération de Montpellier

Publié le

Le 2 septembre 1944 avait lieu le défilé de la libération à Montpellier. Le 26 août 1944 la ville était libérée par les résistants français et étrangers notamment les espagnols. La cérémonie du 77ème anniversaire se déroulait dimanche 29 août, j'ai eu l'honneur d'y être invité et de prendre la parole devant la stèle du Maquis Bir Hakeim en tant que président de l'Association du Souvenir de l'Exil Républicain Espagnol en France (ASEREF) afin d'évoquer le rôle des républicains espagnols dans la résistance et dans la libération des principales villes de France dont Montpellier. A noter également la présence d'une valerguoise, Huguette Brugger présidente du comité de Montpellier de la Légion d'Honneur. Nous publions une vidéo de la cérémonie et le compte rendu de Midi Libre de lundi

Le 2 septembre 1944 les troupes du général De Lattre de Tassigny défilaient à Montpellier avec les résistants qui ont libéré la ville le 26 août

Le 2 septembre 1944 les troupes du général De Lattre de Tassigny défilaient à Montpellier avec les résistants qui ont libéré la ville le 26 août

article de Midi Libre du lundi 30 août où est retranscrite un extrait de mon intervention

L'intégralité de mon intervention le 29 août devant la stèle en hommage au maquis Bir Hakeim et résistants FTP et FFI qui ont libéré Montpellier

Retour sur la cérémonie de la libération de Montpellier

Publié dans Histoire, Montpellier

Partager cet article
Repost0

Joséphine Baker fera son entrée au Panthéon le 30 novembre, une voie porte déjà son nom à Valergues

Publié le

Elle rentrera au Panthéon et une voie du lotissement Sainte Agathe porte son nom

Le 1er juillet 2020, le conseil municipal adoptait à l'unanimité la future dénomination des 3 voies du lotissement Sainte Agathe tranches 1 et 2. Le journal de Valergues en avait rendu compte le 2 juillet 2020. Le choix s'est porté sur les noms de trois personnages historiques ayant joué un grand rôle dans la résistance et pour la libération de la France lors de la seconde guerre mondiale. Charles de Gaulle, Jean Moulin et Joséphine Baker. Un très bon choix incontestablement fait par les élu(e)s du conseil municipal.

Joséphine Baker: chanteuse, figure de la résistance et de lutte antiraciste

Aujourd'hui, Emmanuel Macron annonce que Joséphine Baker fera son entrée au panthéon le 30 novembre 2021, ce n'est que justice d'honorer ainsi cette grande dame qui fut une artiste mais aussi "Compagnon de la libération", par ailleurs elle avait recueilli des enfants de diverses nationalités. Le Président de la République a ainsi répondu positivement à des personnalités à l'origine d'une pétition en faveur de cette initiative.

Une suggestion du JDV: Pourquoi ne pas fleurir la plaque de la voie Joséphine Baker à Valergues le 30 novembre jour de son entrée au Panthéon?

Joséphine Baker, danseuse et figure de la résistance et de la lutte antiraciste sera la première femme noire à reposer dans cette nécropole laïque  du centre de Paris. Le Journal de Valergues formule une suggestion pour le conseil municipal: fleurir la plaque de la Voie Joséphine Baker le 30 novembre coïncidant ainsi avec son entrée au Panthéon.

Eloi Martinez

 

Ci-dessous la délibération adoptée par le conseil municipal de Valergues le 1er juillet 2020

EXTRAIT:

 

Joséphine Baker fera son entrée au Panthéon le 30 novembre, une voie porte déjà son nom à Valergues

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Journée du souvenir des victimes de la déportation

Publié le

 Journée du souvenir des victimes de la déportation

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Le journal de Valergues met à l'honneur les valerguois morts pour la France

Publié le

La situation sanitaire ne permet pas au public de se rendre au Monument aux Morts en ce 11 novembre. Après recherches sur le site du Ministère des Armées, le journal de Valergues publie les fiches des valerguois morts pour la France. Ayons une pensée pour eux.

Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)
Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune  mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)

Né à Valergues (voir ci-dessus) Marius Delmas ne figure pas sur le Monument aux Morts de notre commune mais il a une plaque émaillée sur le Monument aux Morts du cimetière de Lansargues (voir ci-dessous)

La plaque de Marius Delmas en haut à gauche est particulièrement dégradée

La plaque de Marius Delmas en haut à gauche est particulièrement dégradée

Ci-dessus les morts pour la France 1914 - 1918 auxquels il faut ajouter Jean Blazy 1939 - 1945 mort en déportation 

Publié dans Histoire, Histoire locale

Partager cet article
Repost0

Exclusif : la lettre de Diderot au ministre de l'Intérieur pour la défense des librairies

Publié le

Dans une lettre de 1763, le philosophe des Lumières prend la défense des libraires. Elle n’est pas adressée à Gérald Darmanin, mais elle aurait pu.

Publié dans Culture, Histoire

Partager cet article
Repost0

Des tags révisionnistes à Oradour-sur-Glane

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Commémoration de l'Appel du 18 juin 1940

Publié le

La commémoration de l'appel du Général De Gaulle s'est déroulée hier  à 19 heures au Monument aux Morts.

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Histoire : connaissez-vous l'appel du 17 juin?

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Histoire: l'appel du 18 juin 1940

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Archives de l'INA : le JT de 20 heures du 5 juin 1980

Publié le

Les infos sur l'A2 il y a quarante ans 

Au sommaire :

  • Giscard et l'Europe : coup d'arrêt à l'élargissement
  • Sécurité sociale : les médecins dans la rue
  • Tour d'Italie : maillot rose pour Hinault

Publié dans Médias Presse, Histoire

Partager cet article
Repost0

Le chant des partisans

Publié le

Le Chant des partisans pour commémorer cette journée du 8 mai,  75ème anniversaire de la victoire sur le nazisme et en hommage à Cécile Rol Tanguy qui s'est éteinte ce vendredi à l'âge de 101 ans. 

Agente de liaison de la Résistance, Cécile Rol-Tanguy, était aux premières loges de la Libération de Paris elle était la veuve du Colonel Henri Rol Tanguy chef des FFI d'Île de France. Elle s'est éteinte à l'âge de 101 ans précisément ce 8 mai jour du 75 ème anniversaire de la victoire contre le nazisme

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Les "Unes" des 8 et 9 mai 1945

Publié le

Les "Unes" des 8 et 9 mai 1945
Les "Unes" des 8 et 9 mai 1945
Les "Unes" des 8 et 9 mai 1945
Les "Unes" des 8 et 9 mai 1945

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Cérémonie du 11 novembre

Publié le

Cérémonie du 11 novembre

Le Maire, les Adjoints, les Conseillers Municipaux ont le plaisir de vous inviter à la cérémonie du

101ème anniversaire du Souvenir des Anciens Combattants ( Armistice 1918)

Rendez-vous Place de l'Horloge pour le départ du cortège à 10H45

Cérémonie au Monument au Morts pour le dépôt d'une gerbe à 11h00

Verre de l'amitié à la Salle Bleue à 11h30

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Origines d'Halloween

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Histoire: il y a 80 ans la déclaration de guerre

Publié le

Histoire: il y a 80 ans la déclaration de guerre

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

75ème anniversaire du débarquement en Provence

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Un avion sous l'arc de Triomphe il y a cent ans

Publié le

Le 8 août 1919 Le Petit Journal révélait l'exploit de Charles Godefroy

Le 8 août 1919 Le Petit Journal révélait l'exploit de Charles Godefroy

Charles Godefroy s'explique

Charles Godefroy s'explique

Publié dans Histoire, Médias Presse

Partager cet article
Repost0

L'actualité il y a cent ans

Publié le

De temps à autre nous vous ferons découvrir les titres de Une de la presse il y a un siècle, aujourd'hui petite revue de presse du 16 juillet 1919.

L'actualité il y a cent ans
L'actualité il y a cent ans
L'actualité il y a cent ans
L'actualité il y a cent ans
L'actualité il y a cent ans

Publié dans Histoire, Médias Presse

Partager cet article
Repost0

Histoire du premier maillot jaune

Publié le

Publié dans Histoire, sport

Partager cet article
Repost0

Les cent ans du maillot jaune

Publié le

Firmin Lambot,  maillot jaune à l'arrivée de la 13ème édition du Tour de France le 27 juillet 1919 mais c'est Eugène Christophe qui fut le premier maillot jaune détrôné par Lambot la veille de l'arrivée (photo agence Rol)

Firmin Lambot, maillot jaune à l'arrivée de la 13ème édition du Tour de France le 27 juillet 1919 mais c'est Eugène Christophe qui fut le premier maillot jaune détrôné par Lambot la veille de l'arrivée (photo agence Rol)

La 106ème édition du Tour de France débute demain et partira de Bruxelles. Cette année le Tour fêtera le centenaire du maillot jaune. 

Publié dans sport, Histoire

Partager cet article
Repost0

L'appel à la résistance et l'appel à la collaboration

Publié le

L'appel du Général De Gaulle le 18 juin 1940, un appel à la lutte et à la résistance à l'occupant nazi.

 

Le même jour le journal  Radical  "La Dépêche" relaie l'appel de Pétain à mettre en marche la collaboration et à cesser les combats. 

 

 

Même tonalité pour "Le Matin"

Le quotidien régional "L'Eclair"
n'est pas en reste

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Et l'appel du 17 juin 1940 vous connaissez?

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Cérémonie Appel du 18 juin

Publié le

La cérémonie du 79ème anniversaire de l'Appel du 18 juin se déroulera ce mardi à 18h30 au monument aux morts cimetière communal.

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Patrimoine: le projet d’adduction d'eau potable à Valergues date de 1929

Publié le

Document archives

Document archives

Le village tel qu'il se présentait en 1929 avec ce plan du réseau d'adduction d'eau potable qui date de moins d'un siècle.

Publié dans Histoire, Patrimoine

Partager cet article
Repost0

Honteuse annulation de la cérémonie du 8 mai à Lunel

Publié le

Midi Libre de ce jour a annoncé l'annulation de la cérémonie

Midi Libre de ce jour a annoncé l'annulation de la cérémonie

La Mairie de Lunel et le comité d'entente des anciens combattants ont annulé d'un commun accord la cérémonie en souvenir du 8 mai 1945 du fait des conditions météorologiques.

Ce matin il s'agissait juste d'une pluie fine et aucune alerte était annoncée qui pouvait justifier une telle décision.

Quatre classes d'écoliers devaient participer à cette cérémonie c'est d'autant plus dommageable quand on connaît l'importance de la transmission de l'Histoire.

Cette décision n'honore pas ceux qui l'ont prise.

 

Publié dans Lunel, Histoire

Partager cet article
Repost0

Commémoration du 8 mai

Publié le

Commémoration du 8 mai
Commémoration du 8 mai
Commémoration du 8 mai

De nombreux valerguois et élus étaient présents ce matin aux monuments morts à l'occasion de la cérémonie en souvenir du 8 mai 1945. Message de la Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des armées lu par le Maire (voir ci-dessous), dépôt de gerbe, minute de silence, Marseillaise et chant des partisans interprétés par la peña ont ponctué cette commémoration qui s'est déroulée sous une pluie fine. Le verre d'amitié était offert ensuite par la municipalité à la salle bleue.

 

8 mai 2019

Commémoration de la Victoire du 8 mai 1945

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

« La guerre est gagnée. Voici la victoire. C'est la victoire des nations unies et c'est la victoire de la France. » La voix solennelle qui porte ce message dans l’après-midi du 8 mai 1945 est celle qui, depuis le 18 juin 1940, incarne la France dans la guerre.

Les paroles du général DE GAULLE se mêlent au bourdon de Notre-Dame et aux cloches de toutes les églises, aux sirènes et aux exaltations qui retentissent dans tout le pays. La Victoire est là. Enfin, en Europe, la guerre est finie.

Il y a 74 ans, l’Allemagne signait sa capitulation sans conditions par deux fois. La première, le 7 mai 1945, à Reims. La seconde, le soir du 8 mai, à Berlin. Ainsi, la France s’inscrivait dans le cercle des vainqueurs.

Après tant de combats, de victimes et de destructions, le nazisme est abattu. C’est la victoire sur une idéologie totalitaire, raciste et criminelle qui a mené la violence jusqu’à sa plus effrayante extrémité.

La France exprime sa reconnaissance à toutes ses filles et à tous ses fils qui ont combattu pour la patrie : les combattants de 1940, les Français Libres, tous ceux qui ont répondu à l’appel de la Résistance, les armées de LECLERC et de DE LATTRE. La France se souvient des déportés qui ont souffert de la barbarie et des victimes des camps de la mort. La Nation n’oublie pas tous ceux qui ont subi les conséquences du conflit : les prisonniers, les victimes civiles, les veuves et les orphelins.

La France exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes, issus des nations du monde entier, qui ont conjugué leurs efforts pour nous libérer et restaurer la dignité humaine.

En ce 75ème anniversaire de l’année 1944, la France se souvient de ses libérateurs. Des villages du littoral normand à la flèche de la cathédrale de Strasbourg, de semaines en semaines, le flot de la liberté a recouvert le territoire. A tel endroit, la liberté portait l’uniforme français. A tel autre, celui des armées alliées. Ici, l’action des maquis était décisive. Là, l’action commune des soldats et des résistants emportait la décision.

75 ans après, alors que les derniers témoins vivants de cette histoire sont parmi nous, la mémoire de ces événements demeure. Nous nous souvenons avec ferveur des débarquements de Normandie et de Provence, de la libération de Paris, du courage et des sacrifices de tous les combattants de la liberté.

Aujourd’hui, nous nous remémorons les déchirures de notre continent et l’ampleur du désastre humain et moral.  Ainsi, rassemblés, nous mesurons la valeur de la paix. Elle est notre héritage. Elle est la clé de voûte de la construction européenne. Elle est notre raison de vivre ensemble. Préservons-là !

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

8 mai 1945 l'Allemagne nazie capitule, le monde respire

Publié le

La presse à l'unisson annonce la capitulation nazie

La presse à l'unisson annonce la capitulation nazie

8 mai 1945 l'Allemagne nazie capitule, le monde respire
8 mai 1945 l'Allemagne nazie capitule, le monde respire
8 mai 1945 l'Allemagne nazie capitule, le monde respire

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Qu'est-ce que le 8 mai

Publié le

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Cérémonie du 8 mai rendez-vous à 10h45 place de l'Horloge

Publié le

Cérémonie du 8 mai rendez-vous à 10h45 place de l'Horloge

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

5 mai 1945 la libération du camp de Mauthausen

Publié le

Commémoration de la victoire sur le nazisme mercredi 8 mai à Valergues, rendez-vous place de l'Horloge

10h45 départ du cortège

11h00 cérémonie au Monument aux Morts

11h30 verre de l'amitié salle Bleue offert par la Municipalité

Créé en août 1938, le camp a renfermé plus de 230 000 personnes : hommes, femmes, enfants ; opposants, résistants et droits communs.
En fin de période, il reçoit aussi les Juifs évacués des camps polonais. Du camp principal dépendaient 43 Kommandos et 13 sous-Kommandos. 

Une résistance se structure autour des républicains espagnols puis d’autres combattants de la guerre d’Espagne. Un Comité international, relayé par des comités nationaux, est formé en mars 1944. Une tentative d’évasion d’officiers soviétiques a été réprimée en février 1945. 
Du 22 au 28 avril 1945, la Croix-Rouge suédoise a évacué des Français, Belges et Néerlandais. 

La libération se déroule en plusieurs temps. Dans la nuit du 3 au 4 mai, les derniers SS abandonnent le camp et le commandement au capitaine Kern de la Schutzpolizei de Vienne. Le premier Kommando(Gunskirchen) est aussi libéré. Dans la nuit du 4 au 5 mai, il négocie avec les résistants du Comité international.
Le 5 mai, l’arrivée de troupes américaines permet le désarmement puis le départ des gardes autrichiens. Le lendemain, le camp passe sous le contrôle du Comité international. Grâce aux armes dérobées dans l’armurerie, les prisonniers pourchassent les SS et les kapos cachés dans la région. Le 6 mai voit le retour des Américains. Entretemps, les Espagnols avaient fabriqué une grande banderole leur souhaitant, en espagnol, la bienvenue. 
Depuis les découvertes du mois d’avril, les troupes alliées pensaient, à tort, avoir touché le fond de l’horreur. En raison de la date tardive de libération, Mauthausen a accueilli les survivants des ultimes marches de la mort, donc beaucoup mourront avant l’arrivée des soldats. 
Le camp sera mis en quarantaine par les autorités alliées et les déportés devront attendre pendant plusieurs semaines leur rapatriement, beaucoup continuant à mourir alors que le monde entier fêtait la fin de la guerre et la capitulation de l’Allemagne.

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Commémoration du 8 mai 1945

Publié le

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Quels élus étaient présents à la cérémonie de la journée de la déportation

Publié le

Bien sûr, il y a toujours de bonnes raisons, je suis en vacance... j'ai un concours de boules... j'ai mon petit qui a de la fièvre.... Bien sûr, mais quand même , sans vouloir culpabiliser qui que ce soit je trouve pas très normal que huit élus du conseil municipal sur dix neuf, seulement, soient présents à la cérémonie ce matin en souvenir des victimes de la déportation. Je trouve même cela choquant l'absence des élus qui doivent à notre République gagnée au prix du sang de pouvoir représenter nos concitoyens. Étaient présents ce matin:  le Maire Jean-Louis Bouscarain, les adjoints; Cathy Pohl, Philippe Bocquet, Gérard Ligora, Clarisse Breysse, les conseillers municipaux; Pierre Libes, Louis Rovira et Eloi Martinez. 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Commémoration journée de la déportation, peu de valerguois se sont déplacés

Publié le

Pourtant des centaines de milliers d'êtres humains ont été exterminés dans les camps nazis, pourtant cette histoire est encore enseignée. Pourtant, mais il faut bien se rendre compte que cette histoire tend à être effacée. Alors, ce matin au cimetière de Valergues devant le monument aux morts nous n'étions qu'une vingtaine à se souvenir de ce qu'a fait la bête immonde. 

Très sincèrement, je pense qu'il faudrait davantage associer la population à cet événement. Peut-être plus de communication, bien sûr c'est moins porteur qu'une fête mais honorer celles et ceux qui sont morts pour que l'on puisse faire la fête aujourd'hui c'est tout aussi important.

 

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0

Message pour la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation dimanche 28 avril 2019

Publié le

Ce message a été rédigé conjointement par : La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP) La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés de la Résistance et Familles (UNADIF – FNDIR

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation instaurée par la loi de 1954 est l’occasion d’évoquer la mémoire de tous ceux, femmes, hommes et enfants, envoyés par milliers, pendant la seconde guerre mondiale, dans des camps de concentration ou d’extermination nazis qui ont souillé et durablement meurtri les peuples et les territoires occupés d’Europe. Nous renouvelons notre hommage au courage dont ont fait preuve les déportés, en particulier ceux qui, face aux souffrances de l’épuisement physique auxquelles ils étaient confrontés et à la menace permanente de la torture et de la mort, n’ont pas renoncé à l’espoir et ont su rester des êtres humains. Ils ont ainsi eu, dans ces difficultés extrêmes, la volonté de poursuivre, dans l’union et la solidarité, la lutte clandestine contre l’idéologie et les objectifs de guerre de l’ennemi. Les déportés, derniers rescapés de l’horreur indicible de la barbarie nazie, expriment leur légitime inquiétude à l’égard d’une Europe

divisée, traversée et habitée par la résurgence de mouvements nationalistes. L’Europe dont la vocation est de garantir la paix et la prospérité des pays qui la composent doit être celle de la Mémoire de millions d’êtres humains sacrifiés par une idéologie perverse. Sauvegarder cette Mémoire, où la souffrance se mêle à l’espérance, doit faire prendre conscience, avant qu’il ne soit trop tard, de l’indispensable solidarité entre les peuples épris de liberté, pour l’emporter sur toutes les formes d’obscurantisme, de fanatisme, de racisme, d’antisémitisme, de xénophobie. Le rappel de l’action des déportés dans les camps de la mort doit aller bien au-delà d’une journée symbolique. Il s’agit, pour les générations futures, de poursuivre avec détermination ce combat contre l’égoïsme et la peur. C’est ainsi que l’hommage aux déportés prendra tout son sens pour construire un avenir de paix, de fraternité et de respect de la dignité humaine. Ce message a été rédigé conjointement par : La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP) La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés de la Résistance et Familles (UNADIF – FNDIR

Cérémonie à Valergues rendez-vous ce 28 avril à 10h45 place de l'Horloge

Publié dans Histoire

Partager cet article
Repost0