Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Infos aéroport de Monpellier

Publié le

Infos aéroport de Monpellier
Infos aéroport de Monpellier
Infos aéroport de Monpellier
Infos aéroport de Monpellier
Infos aéroport de Monpellier

Publié dans Transport

Partager cet article
Repost0

Valergues met son patrimoine en exergue

Publié le

Dans le cadre des journées du patrimoine ce dimanche 18 septembre, la Commission Culture de Valergues organise une nouvelle manifestation ouverte à tous les âges, à effectuer seul, en famille ou en groupe. Après l’accueil à 10h30 autour d’une collation offerte (café, thé, jus d’orange, viennoiseries), vous disposerez d’un questionnaire avec des énigmes à résoudre lors d’un passionnant jeu de piste, avec des anecdotes sur Valergues. Des balises sont à découvrir à chaque point d’intérêt. Les questions sont accessibles à tous. Le parcours se fait aisément à pied, voire en trottinette ou en vélo. A la fin de ce parcours (vers 13h), la remise des prix avec cadeaux à gagner et verre de l’amitié clôturera cet événement.

Valergues met son patrimoine en exergue

Publié dans Patrimoine, Culture

Partager cet article
Repost0

Octobre rose

Publié le

Octobre rose
Partager cet article
Repost0

"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end

Publié le

Agnès Andriamaro et Marc Bernard recevaient ce week-end les valerguois

Agnès Andriamaro et Marc Bernard recevaient ce week-end les valerguois

Arrivés récemment à Valergues, ils sont installés avenue de la gare au rond-point Gérard Royer. Auparavant à Saint-Brès, ils étaient un peu à l'étroit. Aujourd'hui Agnès Andriamaro et Marc Bernard, peuvent mettre en oeuvre leurs talents, en ayant de l'espace pour travailler dans de bonnes conditions. Marc, pour sa part est artisan d'art et formateur, quant à Agnès, elle est directrice artistique de l'association Artesigne. En fait, deux artistes sur des registres un peu différents. L'un fabrique sur commande des meubles en carton et objets en papier maché, l'autre se consacre à la création artistique et à des ateliers pour enfants notamment malentendants.

Marc et Agnès ont souhaité se présenter aux valerguois, et ils organisaient ce week-end des 10 et 11 septembre deux journées portes ouvertes, un succès car de nombreux valerguois ont répondu à l'invitation. L'occasion de montrer leur savoir faire, et de répondre aux questions sur la particularité des meubles en carton et sur les techniques de fabrication. Des meubles d'une solidité étonnante. Une fabrication artisanale faisant la part belle au recyclage.

Pour en savoir plus:

www.cartonnable.com

tèl  06 16 13 78 07

Artesigne

tèl 06 71 81 53 73

 

"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
"Cartonnable": Marc et Agnès ont présenté leurs créations aux valerguois ce week-end
Partager cet article
Repost0

La fête des associations s'est déroulée ce dimanche matin parc Léone Mas

Publié le

Comme chaque année les valerguois sont venus nombreux, pour choisir une activité culturelle ou sportive pour eux ou pour leurs enfants, lors de la fête des associations qui s'est déroulée ce dimanche matin dans le parc Léone Mas. Parmi les associations présentes citons notamment: l'Association Sportive Valerguoise (le foot), le club de Taekwondo (sport de combat); la MJC qui présentait de nombreuses activités; l'association Cartes, Dés et Pions (jeux de société); l'Amicale des Parents d'Elèves; L'Hort de Sainte Agathe (jardins partagés)....

Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez

Photos Eloi Martinez

Partager cet article
Repost0

Pour beaucoup c'est une jolie balade, pour les volontaires du Comité Communal des Feux de Forêt c'est une mission

Publié le

Pierre Libes le responsable du CCFF lors de notre visite, nous franchissons le pont de l'autoroute en direction de Saint Géniès, il y a là encore une partie du territoire de Valergues (photos Eloi Martinez)

Pierre Libes le responsable du CCFF lors de notre visite, nous franchissons le pont de l'autoroute en direction de Saint Géniès, il y a là encore une partie du territoire de Valergues (photos Eloi Martinez)

C'est un joyau, c'est le poumon vert de Valergues qui malgré sa cicatrice béante (la nouvelle ligne TGV) témoin d'une destruction imposée d'une partie de notre patrimoine naturel, demeure un lieu superbe où ne manquent pas les lieux de balade pour découvrir mille et unes espèces de plantes, d'arbres et arbustes mais pas seulement, aussi avec la voie domitienne et ses traces dans la pierre du passage des chars romains quand cet axe était un lieu de circulation entre l'Italie et l'Espagne, quelques siècles avant l'autoroute A9, on peut également en poussant la balade sur le territoire très proche de Lunel-Viel admirer la Tour de Farges (domaine viticole où se produit un excellent muscat) où séjournèrent au 19ème siècle notamment: Gustave Courbet, Karl Marx et Jules Michelet.

Mais ce joyau est fragile et quand le feu y jette son dévolu, les dégâts peuvent rapidement être considérables. Récemment, c'est un câble d'une ligne de moyenne tension qui en se sectionnant provoquait plusieurs départs d'incendie dans ce joli bois. Fort heureusement l'intervention rapide des pompiers avec des moyens terrestres et aériens devait très vite circonscrire les foyers qui malgré tout détruisait près d'un hectare. Les femmes et hommes du comité communal des feux de forêt de Valergues (CCFF) ne ménagèrent pas leurs efforts pour apporter aides et soutien aux soldats du feu par leur connaissance du terrain.

C'est précisément pour surveiller ce joyau, auquel nous tenons comme à la prunelle de nos yeux, que les volontaires du CCFF de Valergues patrouillent particulièrement les week-end.

Pierre Libes conseiller municipal et responsable du comité m'a embarqué par une belle après-midi d'été pour nous expliquer la mission de la trentaine d'hommes et femmes volontaires et réservistes qui veillent avec constance sur notre patrimoine vert.

"C'est important que notre véhicule soit identifié par les autorités"

Ecoutons Pierre Libes, au volant du Nissan Navarra nous apporter quelques explications. 

"Nous, nous pouvons circuler partout sur ce territoire grâce à notre 4X4, mais aussi grâce à notre statut qui permet d'aller là où les véhicules à moteur sont interdits. C'est important que notre véhicule soit identifié par les autorités, il est équipé pour cela, orange est sa couleur comme la tenue des volontaires. Sur le toît de la cabine il y a les initiales de la commune. Notre mission principale est la prévention c'est pourquoi nous arpentons et quadrillons régulièrement le territoire. Nous avons une CB avec une fréquence radio qui est dédiée. C'est une fréquence de secours, elle arrive en direct au Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) à Vailhauquès les pompiers peuvent l'écouter, nous sommes donc bien dans le dispositif. Il nous faut avoir une certaine discipline radio..."

"Les pompiers savent où est le feu mais ne connaissent pas toujours le territoire"

Vous avez des formations spécifiques?

"Nous avons des formations spécifiques assurées la plupart du temps par le SDIS. Il est important de bien connaître le territoire car il faut que nous soyons en mesure de guider les secours si le besoin s'en fait sentir. Les pompiers savent où est le feu mais ne connaissent pas toujours le territoire aussi bien que nous, nous pouvons nous, les guider en sécurité sur un feu. Les petits problèmes que l'on rencontre avec la LGV sur notre territoire c'est qu'on a des accès mais pas toujours des retours et les pompiers n'aiment pas que ce soit des culs de sac. Ils préfèrent avoir un circuit pour pouvoir repartir par un autre endroit. C'est une question de sécurité. Nous sommes un ancien CCFF nous avons 21 ans d'existence on a démarré à l'époque en étant"armé" comme ils disent c'est à dire un véhicule, une cuve et une moto pompe pour pouvoir attaquer le feu, évidemment un feu naissant.

"La nature n'est pas glamour partout"

La nature n'est pas glamour partout, à cause des dépôts sauvages, ça a beaucoup reculé depuis deux ou trois ans, ce n'est pas obligatoirement notre mission mais dès qu'on en voit un le note et on le signale. C'est laid, il faut que ce soit signalé et enlevé ça demande toujours un boulot énorme.

Pierre Libes poursuit ses explications en sillonnant la garrigue puis s'arrête dans le bois où est situé l'endroit où le  récent incendie causé par un câble de moyenne tension. 

"Nous ne sommes pas loin du chemin qui mène à la maison de musique, autrement appelée la villa des concerts, dans cette enclave qui historiquement appartient à Lansargues" explique Pierre Libes tout en montrant le lieu où le feu a démarré "non loin de ce poteau et les câbles ont été coupés et ensuite un autre foyer a démarré chez Brice Alcon."

Le feu ayant agit heureusement sur un périmètre restreint il permet de voir ce qui se cache habituellement sous une épaisse végétation, de nombreux débris divers et particulièrement de grosses roches. 

"L'ONF, va laisser un petit moment le lieu de l'incendie en l'état afin de voir ce qui repart en végétation. Pour l'intervention sur cet incendie on a eu la chance que ce ne soit pas trop inaccessible et que ce soit plutôt propre aussi. Les petits avions largueurs du département, sont bien intervenus aussi, et ont été efficace en larguant du retardant. Après leur passage ça a bien calmé les choses.

"Le CCFF opère une surveillance tous azimuts sur le village"

Quel est le bilan de cet incendie en terme de dégâts?

"Le bilan est de 0,8 hectares brûlés. ça peut paraître peu mais ils ont quand même déplacé 8 camions. Fort heureusement que c'est pris au sérieux car ça aurait pu être plus grave car il y avait un peu de vent quand même."

La visite du site boisé de Valergues se poursuit, Pierre Libes fait une halte au niveau du chêne qui a plus de deux cent cinquante ans. un arbre magnifique préservé et choyé. Puis, retour vers la LGV que nous franchissons par un petit tunnel, non loin du ruisseau du Courrens à la frontière de Lunel-Viel, de là, nous nous dirigeons vers la Tour de Farges, lieu chargé d'histoire et superbe domaine viticole où est produit un excellent muscat.

Le circuit se termine par un passage dans la zone urbanisée de Valergues, pour aller longer le canal du Bas Rhône. Le CCFF opère une surveillance tous azimuts sur le village, et pas que dans la partie bois et garrigue. Les volontaires et réservistes sont également de permanence lors de fêtes du village et plus précisément le 13 juillet lors du feu d'artifice.

Une belle équipe efficace et compétente, où notons le il y a 35% de femmes, qui veille sur notre patrimoine naturel et qui donne beaucoup de temps pour cela. Nous avons la chance à Valergues d'avoir un CCFF bien rôdé et expérimenté, avec ses 21 ans d'existence. N'hésitez pas à rejoindre le comité car il recrute de bonnes volontés, si le cœur vous en dit...

Eloi Martinez

Passage à gué de la Viredonne entre Valergues et Saint-Brès aménagé par la Métropole de Montpellier

Passage à gué de la Viredonne entre Valergues et Saint-Brès aménagé par la Métropole de Montpellier

Le site où l'incendie s'est déclaré récemment
Le site où l'incendie s'est déclaré récemmentLe site où l'incendie s'est déclaré récemment

Le site où l'incendie s'est déclaré récemment

Pour beaucoup c'est une jolie balade, pour les volontaires du Comité Communal des Feux de Forêt c'est une mission
Le chêne qui a presque trois siècles trône au beau milieu du bois, il vaut le détour
Le chêne qui a presque trois siècles trône au beau milieu du bois, il vaut le détour

Le chêne qui a presque trois siècles trône au beau milieu du bois, il vaut le détour

Un 4x4 très bien équipé pour attaquer un feu naissant
Un 4x4 très bien équipé pour attaquer un feu naissantUn 4x4 très bien équipé pour attaquer un feu naissantUn 4x4 très bien équipé pour attaquer un feu naissant

Un 4x4 très bien équipé pour attaquer un feu naissant

La ligne LGV et son franchissement par un petit tunnel en direction de Lunel Viel
La ligne LGV et son franchissement par un petit tunnel en direction de Lunel VielLa ligne LGV et son franchissement par un petit tunnel en direction de Lunel VielLa ligne LGV et son franchissement par un petit tunnel en direction de Lunel Viel

La ligne LGV et son franchissement par un petit tunnel en direction de Lunel Viel

La Tour de Farges domaine viticole où séjournèrent au 19ème siècle Gustave Courbet, Jules Michelet et Karl Marx tous amis du propriétaire de l'époque Sabatier d'Espeyran
La Tour de Farges domaine viticole où séjournèrent au 19ème siècle Gustave Courbet, Jules Michelet et Karl Marx tous amis du propriétaire de l'époque Sabatier d'EspeyranLa Tour de Farges domaine viticole où séjournèrent au 19ème siècle Gustave Courbet, Jules Michelet et Karl Marx tous amis du propriétaire de l'époque Sabatier d'Espeyran

La Tour de Farges domaine viticole où séjournèrent au 19ème siècle Gustave Courbet, Jules Michelet et Karl Marx tous amis du propriétaire de l'époque Sabatier d'Espeyran

En repartant nous voyons près du bois les vignes exploitées par notre viticultrice locale Corinne Cambon
En repartant nous voyons près du bois les vignes exploitées par notre viticultrice locale Corinne Cambon

En repartant nous voyons près du bois les vignes exploitées par notre viticultrice locale Corinne Cambon

Partager cet article
Repost0

Journées portes ouvertes 10 et 11 septembre chez "Cartonnable" à Valergues

Publié le

Journées portes ouvertes 10 et 11 septembre chez "Cartonnable" à Valergues
Partager cet article
Repost0

L'Hérault et le Gard en alerte rouge

Publié le

On relève ainsi très localement déjà plus de 150 mm. Actuellement l'épisode concerne la région de Montpellier. Dans les heures à venir il peut encore tomber 100mm supplémentaires , portant les cumuls de pluie sur l’épisode à des valeurs maximales entre 200mm et 250mm. - Météo France

Partager cet article
Repost0

De la ZUP de Nîmes aux Stups de Montpellier, zoom sur un valerguois ancien flic et écrivain atypique

Publié le

Jean-Carlos Martinez, 63 ans, alias Rafael Miréal avec quelques uns de ses derniers romans parus

Jean-Carlos Martinez, 63 ans, alias Rafael Miréal avec quelques uns de ses derniers romans parus

Il est né au Maroc, a vécu en Espagne et il a grandi dans la ZUP Sud de Nîmes où de garnement il aurait pu devenir voyou. C'est là qu'il a côtoyé ce qu'il va s'employer à combattre toute sa vie: la drogue et le trafic qui va avec.

Un jour, ce jeune d'une cité dite "sensible" a un déclic, il veut faire quelque chose de sa vie. Jean-Carlos Martinez, Juanito comme l'appelle ses amis, va intégrer à l'âge de 23 ans la police nationale après avoir réussi un concours. Il y fera toute sa carrière professionnelle.

A cette époque Rafael MIREAL n'existait pas encore. "Rafael c'est le prénom espagnol que j'aurai aimé avoir et MIREAL c'est mon Real, comprenez Real Madrid" nous dit ce passionné de foot et supporter inconditionnel du mythique club espagnol. Rafael MIREAL est en fait le nom d'auteur de Jean-Carlos Martinez. 

Rafael MIREAL aura écrit en quelques années neuf romans policiers, mais son premier livre c'est en novembre 2001 qu'il est édité par Lacour à Nîmes, il s'agit de "Histoires, contes et légendes de l'Hérault", parmi les policiers citons notamment "Loups sans frontières"; "L'affaire des fossoyeurs" et "Brown Sugar" édités par "Nombre 7" une autre maison d'édition nîmoise.

Bien sûr, ses romans sont largement inspirés de sa vie professionnelle, qu'il a passé à traquer les trafiquants d'héroïne notamment, lui qui a vécu une partie de sa jeunesse dans ces milieux où il aurait pu ne jamais en sortir, s'il n'avait choisi de changer de vie. Revenant sur son métier de policier, Jean-Carlos estime que la police lui a fait comprendre beaucoup de choses par rapport à la délinquance dans laquelle il était en train de tomber "ça m'a fait comprendre certaines valeurs de la société: le travail, c'est quelque chose que je connaissais très peu, le respect et ça c'est vraiment très important, la vie en communauté, ça je connaissais mais pas du bon côté de la barrière. En entrant dans la police, j'ai pu servir une cause qui à la base ne m'était pas destinée, je l'ai servie avec plaisir et beaucoup d'envie".

Cette cause qui lui tient à cœur, c'est la lutte contre la toxicomanie, particulièrement retracée dans "Brown Sugar" un peu autobiographique le roman situe l'action dans les années 90, raconte l'action des policiers de la brigade des stups du commissariat Montpellier, qui enquêtent sur l'univers glauque des drogues et de la toxicomanie ainsi que la face cachée de notre société.

Parmi les autres romans écrits par Rafael MIREAL citons aussi: "Perles rouges où les filles du diable"; "La coccinelle machiavélique"; "Un petit poulet à Paris" 2 tomes; 

Jean-Carlos a toujours aimé écrire, mais c'est en rédigeant des "procédures pénales" qu'il a découvert l'écriture, c'est à dire des procès verbaux de surveillances, de filatures, de planques... il a démontré sa capacité à raconter et faire vivre ces documents judiciaires, au départ souvent rébarbatifs. C'est ainsi que tout naturellement, dès qu'il a pu le faire, Rafael MIREAL a écrit ses romans.

Mais le valerguois Jean-Carlos, n'est pas un inconnu dans son village, il a été élu à la mairie de 2001 à 2014, un premier mandat en tant que conseiller municipal et le deuxième en tant qu'adjoint. Il a aussi animé le Comité Communal des Feux de Forêts (CCFF). "En tant qu'élu j'ai découvert un monde que je ne connaissais pas, mais surtout ce qui me motivais pour m'impliquer c'était l'action pour le service public. C'est quelque chose qui m'a toujours guidé autant dans ma vie professionnelle que dans mon activité d'élu".

Jean-Carlos Martinez alias Rafael MIREAL continue d'écrire, un nouveau roman est en préparation, il revendique surtout "une écriture simple et accessible à tous". 

De bonnes idées de lecture les romans de Rafael MIREAL, ils sont inspirés de faits réels, ils vous plongent dans des univers souvent peu connus mais qui méritent d'être révélés et portés à la connaissance du public.

Eloi Martinez

 

Pour se procurer les romans de Rafael MIREAL soit en appelant directement l'auteur au:

                                    06 21 17 02 27

soit sur le site de la Maison d'édition  Nombre 7

         https://www.nombre7.fr/

 

Publié dans Culture

Partager cet article
Repost0