Adieu Daniel, Lili, Jean-Louis

Publié le

 

 

Maudite transition de 2022 à 2023, en quelques jours Valergues perd trois de ses personnalités historiques: Daniel Cammal, charismatique président des boules et de la chasse, Emilie Bonfils que l'on appelait affectueusement Lili, valerguoise de longue date et alsacienne d'origine, toujours souriante et d'une grande gentillesse et Jean-Louis Bouscarain, le maire du village un humaniste attaché à ses racines, qui est décédé au cours de son quatrième mandat.

C'est un choc pour les valerguois, c'est d'abord trois familles endeuillées auxquelles nous pensons affectueusement, en sachant que tous les mots ne suffiront jamais à consoler la peine qui les a envahies.

C'est dans de tels moments, ceux où l'on accompagne nos chers défunts à leur dernière demeure, que les vivants se retrouvent côte à côte dans une solidarité humaine, des moments où on passe au-dessus de ce qui peut diviser et où on privilégie le soutien à ceux qui sont meurtris par ce qui leur tombe dessus, une espèce de tristesse mêlée de désespoir et de fatalisme, c'est dans ces moments que l'humain doit mettre toute son humanité au premier plan pour entourer les familles inconsolables.

Au delà de l'émotion suscitée par ces trois décès la vie continue. Les boulistes vont continuer à lancer le cochonnet, on ne croisera plus Lili faisant ses courses ou discutant avec ses amies, on ne verra plus le maire sur son vélo, mais déjà il faudra préparer la suite et de nouvelles élections municipales se profilent déjà.

Souhaitons que l'humanité et la solidarité, manifestées à ces familles dans la peine par les valerguois, soient les valeurs qui seront mises au premier plan de tout futur projet et qu'elles deviennent un bien commun à faire fructifier.

Eloi Martinez   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article