Le Journal de Valergues va poursuivre sa route

Publié le

Un nouveau projet de vie nous amène avec mon épouse, à quitter Valergues prochainement. Beaucoup d'entre vous au village le savent et me posent la question sur le Journal s'inquiétant de son possible arrêt. J'ai donc décidé de vous livrer publiquement ma réflexion à ce propos.

 

En 2008 naissait le blog "Vivre à Valergues". Dix ans plus tard "Le Journal de Valergues" lui succédait, Midi Libre ayant supprimé sa plateforme d'hébergement de blogs, en faisant disparaître ainsi plusieurs dizaines qui contribuaient dans la région à apporter d'autres éclairages sur une multitude de sujets. Ne souhaitant voir disparaître cet outil d'information citoyenne pour notre village, je décidais donc de créer "Le Journal de Valergues" hébergé sur la plateforme Overblog moyennant un abonnement payant, dont je m'acquitte mensuellement, pour maintenir ce site. J'en profite pour remercier les annonceurs commerçants et artisans de Valergues qui ont aidé à l'existence du journal en y publiant des publicités et je remercie également les valerguois qui ont gentiment participé à la souscription à plusieurs reprises ces deux dernières années. C'est le prix de la liberté d'expression.

Un nouveau projet de vie nous amène avec mon épouse, à quitter Valergues prochainement. Beaucoup d'entre vous au village le savent et me posent la question sur le Journal s'inquiétant de son possible arrêt.

J'ai donc décidé de vous livrer publiquement ma réflexion à ce propos.

Le Journal de Valergues doit continuer à exister et pour cela je le maintiendrais, en assurant son administration et sa gestion à distance. Bien évidemment, l'actualité locale sera traitée à Valergues par deux ou trois rédacteurs qui souhaitent participer au maintien du journal (si d'autres personnes sont intéressées elles peuvent se faire connaître en écrivant sur le formulaire de contact ou au mail indiqué).

En ce qui me concerne, j'alimenterais une chronique sur l'histoire de Valergues afin de mieux faire connaître aux nouveaux habitants le village où ils ont décidé de résider et aux anciens qui pour certains ignorent aussi certains aspects historiques du village. Je ne m'interdirais pas non plus, de commenter l'actualité ou de publier quelques billets d'humeur quand l'actualité m'en donnera l'occasion.

Voilà, sachez que la réflexion est déjà bien engagée, je ne manquerais pas de vous tenir au courant des prochaines évolutions.

Bien à Vous

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article