Paris-Valergues en vélo pour venir voir ses grands parents

Publié le

Maxence et Thomas avec les vélos qu'ils ont acheté spécialement pour leur périple

Maxence et Thomas avec les vélos qu'ils ont acheté spécialement pour leur périple

950 kilomètres en dix étapes, c'est la distance parcourue par Maxence et son copain Thomas pour rallier Valergues depuis la capitale en vélo. C'est le défi que ces deux jeunes se sont lancé au sortir d'une soirée de fête: se rendre chez les grands parents de Maxence, nos bien connus Danielle et Michel Dubuche, à coup de pédales et avec beaucoup de transpiration sous un soleil caniculaire. On vous raconte.

A gauche Emmanuel la papa de Maxence qui, lui, se trouve au centre, à droite son ami Thomas, et au premier plan Danielle et Michel Dubuche les grands parents heureux de les accueillir chez eux à Valergues

A gauche Emmanuel la papa de Maxence qui, lui, se trouve au centre, à droite son ami Thomas, et au premier plan Danielle et Michel Dubuche les grands parents heureux de les accueillir chez eux à Valergues

C'est donc en sortant d'une soirée joyeuse bien fêtée, que deux amis, Maxence et Thomas, se sont dits dans un petit délire passager: "on pourrait aller voir un match du Barça en vélo, ça serait un beau challenge. On s’arrêterait chez mes grands parents, ajoutait Maxence, pour faire étape et surtout l'occasion de leur rendre visite... " Ah oui, j'oubliais de vous dire qu'ils sont fans du FC Barcelone. Ces jeunes gens, habitant les Yvelines près de Paris, ont rapidement peaufiné l'idée et le projet un peu fou de rallier la capitale catalane, pour soutenir leur club de foot préféré.

Mais de jour en jour, l'idée d'aller à Barcelone en vélo les tracassaient, et peu à peu ce premier projet fut abandonné, préparation physique insuffisante pour une telle distance et canicule compliquaient trop les choses. Oui, mais pas celui d'aller à Valergues voir les grands parents de Maxence qui ne sont autres que Danielle et Michel Dubuche.

C'est ainsi, que le duo se décide et prépare le périple, préparation physique et mentale c'est incontournable pour une telle aventure. En fait c'est Maxence qui va le mieux se préparer physiquement, il va se rendre au travail tous les jours en vélo pendant deux ou trois semaines. Maxence, 23 ans vient de finir ses études en alternance et il intègre prochainement la société Vinci en tant qu'ingénieur informaticien, Thomas 22 ans, pour sa part, a repris ses études de préparateur en pharmacie. Les deux compères sont fins prêts pour un départ le 30 juillet. Avec les villes étapes suivantes en perspective: Paris, Moret sur Loing; Auxerre, Autun, Avallon, Lyon, Châlons, Mâcon,Lyon, Montélimar, Valence, Pont Saint Esprit et Valergues.

Un voyage éprouvant, car sous un soleil de plomb avec des étapes allant de 60 à 120 kilomètres selon les jours. Des bagages sur les vélos pour un poids d'environ 20 kilos pour chacun, un peu dur pour monter les cotes. Thomas et Maxence ont absorbé chaque jour environ 12 litres d'eau à deux. Des jours de fatigue physique intense, des jours aussi de doute, mais très vite le mental reprenait le dessus et les coups de pédales succédaient aux coups de pédales avec ténacité et la volonté d'aller au bout.

Evidemment, nos deux jeunes ont partagé leur exploit sur Instagram où chaque jour une cinquantaine d'amis suivaient leurs aventures. parents et grands parents aussi, tels Danielle et Michel qui étaient tenus au courant chaque soir par wattsapp.

Petite mésaventure sur la route pour Maxence, il se retrouve un jour avec une roue voilée vers Châlons, il va rouler ainsi jusqu'à Montélimar, en croisant les doigts que ça tienne, là il pourra enfin faire réparer. Pour dormir, c'était à l'hôtel. Mieux pour récupérer, même si une petite sortie le soir dans la ville étape n'était pas exclue...

Les parents de Maxence et Thomas dès le départ, doutaient de la performance, d'ailleurs le père de Thomas s'apprêtait à récupérer son fils à Fontainebleau, et Emmanuel le papa de Maxence, lui,  au départ croyait à une blague.

Mais force était de reconnaître, que ces deux là s'étaient bien lancé un défi et qu'ils s'apprêtaient à le gagner.

Et en effet, le 9 août, après un parcours de 950 kilomètres Maxence et Thomas débarquaient à Valergues pour le plus grand bonheur de Daniel et Michel Dubuche très fiers d'accueillir leur petit fils Maxence accompagné de son copain Thomas.

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article