Billet d'humeur: L'arbre qui cache la forêt

Publié le

Je suis bien d'accord qu'il faut des projets et que ceux-ci impliquent des décisions pas toujours bien comprises.

C'est le cas ces derniers jours avec les abattages d'abres dans la cour de l'école, puis ensuite ce platane qui n'avait rien demandé et qui ne demandait comme ses collègues de la cour de l'école que de vivre et continuer à produire de l'oxygène. On disait qu'il était malade et aujoud'hui on nous explique qu'il fallait l'abattre pour aménager une autre entrée du parking...

Certes les explications de la mairie sont venues après... Oui bon, il était fait état dans le journal municipal du projet de réfection de la cour de l'école. 

Donc réponse de la mairie devant le tollé: "il faut lire le journal municipal..." . 

OK les gens ne s'informent pas. Mais à leur corps défendant la mairie ne communique pas beaucoup.... 

Et là je n'incrimine pas l'élu responsable à la communication qui apparamment n'a plus trop voix au chapitre... 

Car enfin, au lieu de s'offusquer de la réaction des citoyens justifiée par l'incompréhension face à ces abattages d'arbres, la municipalité n'aurait-elle pas mieux fait d'anticiper, de consulter et d'informer?

Et pourquoi pas aussi se remettre en question...

Non, ce n'est pas le choix qui est fait malheureusement par l'exécutif municipal, traitant les affaires en l'absence du maire, depuis quelques semaines dans différents domaines. 

Le Journal de Valergues a joué son rôle sur le plan de l'information locale en relayant les questions posées par des citoyens. Il continura à le faire et à donner la parole à tous y compris à la municipalité.

Le Journal de Valergues reste libre et vigilant. Merci aux milliers d'internautes qui nous suivent chaque mois à Valergues et ailleurs.

Eloi Martinez

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article