Deux réfugiées ukrainiennes hébergées par le valerguois Patrice Haliniak

Publié le

Patrice Haliniak et sa fille Aurélie Burtin s'impliquent pour aider les réfugiés ukrainiens

Patrice Haliniak et sa fille Aurélie Burtin s'impliquent pour aider les réfugiés ukrainiens

Un valerguois agit concrètement et accueille chez lui deux réfugiées. En attendant une aide concrète de la collectivité il en appelle à la solidarité des valerguois. Le bar du Village Le Petit Valerguois s'associe à cette action solidaire et se propose de recueillir les colis alimentaires et de nécessaire hygiénique pour femmes

Patrice Haliniak, valerguois depuis une trentaine d'années, est un homme de cœur. Il ne supporte pas l'injustice et encore moins la guerre qui jette hors de leur pays des centaine de milliers de réfugiés

Quand sa fille Aurélie en liaison avec des  associations, lui a proposé d'accueillir deux réfugiées ukrainiennes, il n'a pas hésité. Il partage donc depuis lundi sa maison avec deux femmes, dont l'une a laissé son mari au combat et l'autre son fils, qui a également pris les armes. Un drame que l'on voit tous les jours à la télévision. 

Patrice Haliniak a immédiatement, comme il se doit, informé la mairie de Valergues de l'hébergement de ces deux réfugiées, puis il a eu un échange de mails afin de solliciter une aide du CCAS et demander ce qu'il était prévu dans ce cas.... A ce jour, pas de réponse concrète mais la municipalité assure qu'elle peut organiser une chaîne de solidarité. 

En attendant... les besoins sont immédiats  Aujourd'hui, Valergues peut agir solidairement, concrètement et localement.

Afin d'aider Patrice dans son acte de solidarité, le bar du village "Le Petit Valerguois" a accepté que les valerguois qui le souhaitent puissent déposer, dans l'établissement place Auguste Renoir, colis alimentaires et nécessaires hygiéniques pour femmes (pas de vêtements).

Ce matin les deux réfugiées étaient en préfecture afin d'obtenir un permis de séjour. La deuxième étape sera la recherche d'un emploi, là aussi ne doutons pas que la solidarité se mettra en action. Mais pour ces deux femmes leur espoir c'est la fin de la guerre et le retour dans leur pays pour retrouver leur famille.

La chaîne de solidarité valerguoise, nous n'en doutons, va rapidement se mettre en place.

Eloi Martinez

 

Contact avec Patrice Haliniak: 06 43 35 19 42

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article