Démission d'un conseiller municipal, explications

Publié le

Julien Nunez a démissionné du conseil municipal en décembre dernier, il en a informé le conseil municipal par un mail dans lequel il explique les raisons de sa décision. Nous le publions avec son autorisation. Suite à cette démission c'est le ou la suivante sur la liste qui devient conseiller municipal en lieu et place du démissionnaire. Karine Kochel et ensuite Arnaud Fiat ont refusé, Radoslava Monti suivante sur la liste a accepté d'être conseillère municipale

Démission d'un conseiller municipal, explications

Ci-dessous le mail envoyé par Julien Nunez aux élu(e)s et au personnel municipal annonçant sa démission du conseil municipal début décembre

"Mesdames, Messieurs, Je vous informe, par le présent email, de mon absence au conseil municipal de ce soir ainsi qu'aux suivants. En effet, Monsieur le Maire a certainement réceptionné, ce jour, le courrier recommandé dans lequel je lui signifie ma décision de démissionner de mon poste d'élu. Il me semblait nécessaire de vous en expliquer les raisons. Vous n’êtes pas sans savoir que mon fils et un de ses camarades ont été violentés par un maître -nageur de la piscine de Lansargues lors d'une séance avec l'école. Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie et, à ce jour, nous en attendons les conclusions. D'autre part, une enquête interne diligentée par l'agglomération n'a, selon ses conclusions, relevé aucune faute de la part de cet individu. Les faits se sont passés fin Septembre sous le regard de deux adultes qui ont apporté leur témoignage à l'enquête et sous la responsabilité de l'école. Tout ce que nous espérions est que le maître nageur soit écarté des enfants de l'école de Valergues (au moins le temps de l'enquête) mais celui-ci était bien présent lors de la dernière séance scolaire de piscine. L'agglomération a donc maintenu ce monsieur dans ses fonctions auprès de nos enfants sans nous en avertir ni donner aucune explication. Pour cela encore aurait-il fallu qu'ils répondent aux innombrables mails qui leur ont été adressés par mon épouse et les parents de l'autre petit garçon. Jamais ils ne se sont inquiétés de l'impact psychologique émanant de cet acte de violence. Jamais ils n'ont pris de nouvelles des enfants. Ce manque de considération pour nos enfants et leur traumatisme est insupportable. Malgré les efforts de Mmes Alexandra DERAI et Laetitia SFARA pour apporter leur soutien aux enfants et tenter de trouver des solutions (je tenais d'ailleurs à les remercier pour leur implication) vous comprendrez qu'une telle réponse qui consiste juste à fermer les yeux et un tel "laisser faire" ne peuvent satisfaire le parent que je suis. Quoiqu'il en soit, je ne peux pas continuer à œuvrer pour une commune dépendant d'une administration qui considère que brutaliser des enfants de 7 ans n'est pas un acte répréhensible. Qui considère qu'il vaut mieux protéger un adulte violent et défaillant dans ses fonctions d'éducateur que protéger des enfants victimes et innocents. Tout ceci va à l'encontre de mes valeurs et de mon engagement. D'autre part, n'ayant jamais eu le sentiment d'avoir trouvé ma place au sein de l'équipe municipale, je souhaite consacrer mon temps à d'autres occupations et laisser ainsi ma place à quelqu'un qui saura trouver une motivation pour participer activement à la vie municipale. Je quitte donc l'équipe municipale ce jour, conscient d'avoir appris énormément, et vous souhaitant une bonne fin de mandat à tous."

Publié dans Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article