Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association des parents d'élèves 

 

 

Le nouveau stade est donc inauguré depuis samedi 11 septembre, le Journal de Valergues a retranscrit pour vous l'intégralité du discours du Maire Jean-Louis Bouscarain. Ce stade, quand il était en projet, a été l'objet de vives polémiques lors des dernières élections municipales. Le Journal de Valergues publieras vos réactions et commentaires à propos de ce nouvel équipement sportif

Le Maire pendant son discours (photos Eloi Martinez)

Le discours de Jean-Louis Bouscarain

"Je salue le président actuel, Monsieur Roussille, Lionel qui depuis quelques années œuvre à la tête de l’association sportive valerguoise. Je salue aussi les joueurs, je salue les parents des enfants puisqu’ils sont très nombreux.

Il faut savoir qu’il y a cinq ans à peine il y avait à peu près 90 licenciés aujourd’hui il y en a 200.  Vous voyez en moins de cinq ans ça a doublé. Alors que le village a augmenté de 3, 4 et 5%. Voilà une action qui a été mise à l’honneur par la nouvelle équipe. Donc merci pour tout. Sur ces 200 il y a peu près 150 valerguois et une cinquantaine d’enfants qui viennent de communes voisines. Essentiellement Saint-Brès et Baillargues puisque nous avons un partenariat depuis de longues années avec ces commune mais aussi Lansargues.

On peut dire que cet équipement n’est pas intercommunal, je ne vais pas demander des sous à Monsieur le Président (de l’agglo du pays de l’Or ndlr), mais il a une aura qui dépasse la ville de Valergues.

Cet équipement est ouvert à tout le monde

C’est ce que nous voulions, nous ne voulions pas rester enfermés entre soi. Cet équipement est ouvert à tout le monde : aux écoles, aux enfants du centre aéré, il est ouvert aux jeunes, à la population, qui souhaitent venir jouer.

Je salue les présents : Monsieur Ruiz, tout à l’heure je vais citer son entreprise qui est le maître d’œuvre.

Cet équipement a coûté 522857,65 euros , je parle du hors taxe puisque la TVA est récupérée à 90%, là-dessus le département nous a accordé 94700 euros, merci à Monsieur Kléber Meskida et à nos conseillers départementaux de l’époque : Brice Bonnefoux qui est absent, on me dit qu’il est souffrant et évidemment Marie-Thérèse Bruguière, qui à l’époque était aussi conseillère départementale, et la région qui est représentée par Zina Bourguet nous a accordé 70 000 euros. Je la remercie particulièrement, ainsi que Stéphan Rossignol mais Zina s’est très bien occupée de notre dossier puisque ce dossier est inscrit dans le contrat bourg-centre que nous avons signé avec la région et qui va nous permettre de bénéficier d’autres financements notamment en particulier pour l’opération pôle culturel que nous allons mener au cours de l’année 2022 – 2023 autour de l’église. On vous en reparlera. Donc merci à la Région et au Département.

A la commune est resté la charge de 338157, 65 euros

La Fédération Française de Football, il y a des représentants présents notamment Monsieur Hervé Grammatico du District de l’Hérault, nous a accordé 20 000 euros.

Au total les subventions sont de 35%, à la commune est resté la charge de 338157, 65 euros entièrement autofinancé dans la mesure où nous n’avons pas eu besoin de recourir à l’emprunt, nous avions fait une cagnotte pour cette opération.

La chose que j’ai regretté, c’est que nous n’ayons pu obtenir la subvention de l’Etat ce qui aurait augmenter le taux, mais je crois qu’un taux de 35% correspond aux moyennes que nous pouvons avoir les uns et les autres dans nos communes sur des opérations d’intérêt public comme celle-là.

Donc la maîtrise d’œuvre c’est le bureau d’études SERI qui est représentée par Monsieur Jean-François Ruiz directeur général que je remercie. Je remercie également Stéphan Villenove qui n’a pu venir, de l’agence de Perpignan qui a été présent à toutes les réunions.

Cette opération a été menée sans difficultés, je parle là sur le plan technique, nous avons eu affaire à un maître d’œuvre et à des entreprises qui ont été tout à fait performants. Il est vrai que nos élu(e)s se sont mobilisés sur cette opération, en particulier Gérard Ligora, Patrice Foutieaux et Renaud Didier. Renaud qui s’occupe aussi de la communication. Lionrl Roussille nous a aidé aussi en tant que Président de l’ASV. Tout le monde s’est mobilisé pour cette opération de manière à ce qu’elle soit un franc succès.

Moi je suis heureux, parce que 200 jeunes vont pouvoir jouer sur ce terrain

Ce n’est pas la peine que j’en dise plus vous l’avez devant vos yeux. Moi je suis heureux, parce que 200 jeunes vont pouvoir jouer sur ce terrain, et des jeunes dont une partie viennent d’autres communes ce qui permet des échanges importants. Il est vrai que Saint-Brès et Lansargues pendant longtemps vous nous avez prêté le terrain en attendant que nous en ayons un supplémentaire et je vous en remercie aussi. Celui-ci est éclairé et donc on pourra jouer en nocturne.

Je conclus en citant une phrase « c’est tellement facile pour un gamin, de se joindre à un gang, de se droguer, nous devrions rendre aussi facile que ça l’implication dans le foot et les études » cette phrase je la répète  « c’est tellement facile pour un gamin, de se joindre à un gang, de se droguer, nous devrions rendre aussi facile que ça l’implication dans le foot et les études » c’est d’actualité. Alors cette phrase n’est pas de monsieur Blanquer Ministre de l’Education Nationale, mais d’un dénommé, que je ne connais pas, qui s’appelle monsieur Snoop Dogg et qui est un rappeur.

Merci."

 

Ont suivi les interventions de la conseillère départementale du canton Patricia Moullin Traffort et de la conseillère régionale Zina Bourguet et de Stéphan Rossignol Président de l’agglomération du Pays de l’Or.

Le nom de Jean-Paul Roussille retenu à l'unanimité du conseil municipal

Au terme des différents discours le maire a repris la parole pour dire « nous allons passer au dernier acte avant le buffet. Il fallait bien donner un nom, les élu(e)s ont décidé d’un nom pour le nouveau stade, sur proposition et travail commun, la plaque est pour le moment provisoire, il y aura une plaque définitive, tout simplement parce qu’il fallait que le conseil municipal vote le nom, celui-ci s’est réuni il y a deux jours. A l’unanimité les 19 membres le conseil a entériné le nom que la commission sports a proposé. Je vais laisser l’honneur de dévoiler la plaque à Renaud."

Renaud Didier a prononcé alors quelques mots « un grand merci à tous d’être là, on a cité bien sûr le président actuel Lionel Roussille, je voudrais juste rajouter aussi Jean-Louis Siagh, quand j’ai pris mon mandat en 2014 c’était Jean-Louis Siagh qui était président, il ma dit à l’époque « Renaud ça serait bien qu’on fasse quelque chose pour le football » puis Lionel a pris la suite, le club a grandi. Il y avait plusieurs propositions et aujourd’hui il y a ce superbe stade qui porte le nom de Jean-Paul Roussille, le stade Jean-Paul Roussille va bientôt être inauguré en coupant le ruban."

La plaque dévoilée le maire donne alors la parole à Jean-Paul Roussille

Très ému celui-ci s’adresse aux élu(e)s et au public présent « excusez moi, j’ai les jambes qui tremblent, c’est de l’émotion. Effectivement ça me fait un grand plaisir d’être à l’affiche de ce stade. Je vais continuer j’étais bénévole au club taurin, j’étais bénévole au foot. au club taurin j’étais président en 2012, j’ai dit tu vas prendre ta retraite, j’étais tranquille, mais mon fils en tant que président du foot est venu me chercher pour que je m’occupe des gamins de six ans. Et donc ça fait 7 ans que je m’occupe des gamins de six ans et je pense que je vais profiter de ce stade. Merci monsieur le maire merci aux conseillers d’avoir pensé à moi, mais vous savez j’ai la gorge nouée, mes jambes tremblent encore… ».

Après cette courte intervention de Jean-Paul Roussille, celui-ci devait couper le ruban inaugural entouré des élus et d’enfants du foot. La cérémonie d'inauguration se concluait par un apéritif buffet. 

Compte rendu Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

toto 12/09/2021 19:12

que de dépenses inutiles et sans même penser aux anciens qui ont présidé et oeuvres pour le sport