Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association des parents d'élèves 

 

 

L'édition de la 38ème fête d'été sera marquée par l'inauguration d'une statue rappelant que Valergues est un village de traditions. Un hommage appuyé a été rendu, à cette occasion, au manadier Jean Lafon qui accompagne la fête de Valergues depuis 38 ans

Les valerguois sont venus nombreux assister à l'inauguration de la statue et à la soirée prologue de la fête.

Les valerguois sont venus nombreux assister à l'inauguration de la statue et à la soirée prologue de la fête.

Ce jeudi 22 juillet 2021 en fin d'après-midi, se déroulait le prologue de la 38ème fête d'été. Une fête qui malgré le contexte sanitaire que l'on sait se tiendra, c'est la volonté du comité Lou Seden de ne rien lâcher, hors de question d'annuler, mais comme en 2020 mise en place des mesures nécessaires. 

Mais ce jeudi 22 juillet n'était pas un début de fête comme les autres, un événement fera date: l'inauguration d'une statue marquant l'attachement de Valergues aux traditions camarguaises. Ainsi l'œuvre créée par le sculpteur tailleur de pierre de Restinclières, Edouard Labèque, a été dévoilée en présence d'une foule importante parmi laquelle de nombreux élu(e)s des communes du pays de l'Or.

Jean-Louis Bouscarain, le maire, très ému devait lors de son discours inaugural remercier les présidents du club taurin qui ce sont succédés ces presque quatre décennies: Jacky Tarbouriech, Jean-Paul Rousille, Cyril Sirven et Mathieu Baïsset. Il rendait hommage également au manadier Jean Lafon à qui il devait remettre la médaille de Valergues. Enfin il saluait le travail remarquable du sculpteur tailleur de pierre Edouard Labèque.

Une série de prises de paroles se sont succédées ensuite lors de cette inauguration et un hommage appuyé a été rendu au manadier Jean Lafon sans qui la fête de Valergues,  aujourd'hui, ne serait pas ce qu'elle est. Jacky Tarbouriech, le premier président du club taurin devait d'ailleurs s'adresser à Jeannot, comme ses amis l'appelle affectueusement, en ces termes:

"Cher Jeannot, en mai 1984 alors que tu étais un jeune manadier, je suis venu avec Daniel Porras, te rencontrer au Mas du Grés pour te faire part d'un projet qui paraissait un peu fou à cette époque là...

Avec quelques copains valerguois, nous souhaitions relancer le club taurin "Lou Seden" en sommeil depuis les années cinquante, et surtout créer une fête d'été fin juillet avec abrivados, bandidos, course de nuit, jeux gardians etc...

L'hommage de Jacky Tarbouriech à son ami Jean Lafon

Notre programme était assez dense, nous t'en avons donné le détail et tu nous a écouté attentivement...

Mais nous avions un souci ou plutôt des soucis de taille! nous n'avions pas d'expérience, nous ne possédions ni arènes, ni barrières, ni scène, ni comptoirs et surtout pas un centime en caisse..

ET c'est là que tu as prononcé cette phrase que je n'oublierai jamais et que les valerguois doivent garder en mémoire: " voilà ce que je vous propose: je viens à Valergues faire ce que vous souhaitez dans votre programme, si votre fête "marche" vous me payez normalement, si elle "marche" moyennement, vous ne me payez que la moitié et si elle ne "marche" pas du tout, vous ne me payez pas...

Et je peux aussi vous prêter 120 pallos pour monter vos arènes en complément des gradins de Lunel et d'Aubais...

Une telle proposition nous permettant de ne pas prendre trop de risques, nous nous sommes lancés et notre fête a bien "marché". Evidemment, nous t'avons payé intégralement et avons signé avec toi un long contrat moral sans te le dire vraiment.

C'était le début d'une grande histoire d'amour entre Valergues et la manade Lafon...

Je me suis juré alors que tant que je serai président, la manade Lafon serait présente lors de la fête d'été, ensuite Jean-Paul, Cyril et Mathieu ont continué...

Et aujourd'hui, tu es toujours là avec Iris désormais et nous voulons encore et encore vous témoigner notre reconnaissance.

Sans toi Jeannot, "Lou Seden" et sa magnifique fête d'été n'existerait probablement pas, alors, sache que la manade Lafon restera à jamais dans le cœur des valerguois.

Merci pour tout ce que tu as fait pour notre beau village et ses traditions."

Jean Lafon a reçu la médaille de la commune qui lui a été remise par le maire Jean-Louis Bouscarain

Jean Lafon devait à la suite, remercier chaleureusement Jacky Tarbouriech ainsi que le maire  pour l'hommage qui lui est rendu, ainsi qu'à la Camargue au travers de cette statue le manadier devait rappeler que "la Camargue est faite de tradition et pour que la tradition perdure il faut que les enfants prennent la relève des parents... je pense que la tradition restera, maintenant advienne que pourras après cette pandémie..." concluait Jean Lafon très applaudi par les valerguois présents.

Mathieu Baïsset au nom du comité des fêtes Lou Seden devait remettre à Jean Lafon et à Iris un trident et un bouquet de fleurs aux couleurs de la manade. 

Après la Coupo Santo et La Marseillaise hymnes joués par la Peña de Valergues  le festival d'abrivados a pu commencer puis une  soirée bodega/tapas s'est poursuivie dans la cour de l'école animée par le Duo acoustique Mars Eljo/ Tomasico et DJ Dany.

Compte-rendu et reportage photo: Eloi Martinez

 

Images de la soirée, qui après l'inauguration s'est poursuivie par un festival d'abrivados (manades Jean Lafon et Robert Michel) puis dans la cour de l'école

De nombreux élus étaient présents, parmi eux Brice Bonnefoux conseiller départemental récemment élu, ici avec Sandrine Dubois Lambert qui participait au binôme lors de ces élections en tant que remplaçante. 

 Durant toute la fête le snack "Chez LOLO" propose un espace restauration dans la cour des écoles

La joie de se retrouver entre copains et copines...

Photos Eloi Martinez

 

Programme de ce vendredi 23 juillet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article