Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On apprend à 17h50 qu’il s’agit en fait d’une mauvaise blague entre deux amis, dans des circonstances encore indéterminées : un des individus signalés comme lourdement armé par un témoin qui a envoyé un message urgent sur la plateforme nationale Pharos, répercuté à la gendarmerie de l’Hérault a été intercepté dans la commune de Baillargues. La fameuse arme aperçue par le témoin affolé et inquiet se révèle être factice. Le suspect a été placé en garde à vue, l’enquête démarre juste, le dispositif de gendarmerie est levé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article