Galop d'essai de Laurent Jaoul aux régionales avec "Les républicains": gagnant et placé?

Publié le

Hier à la manade Vitou à la frontière de Saint-Brès et Castries, Laurent Jaoul au centre avec Stéphan Rossignol et Aurélien Pradié tête de liste des Républicains en Occitanie aux régionales de juin (photo DR)

Hier à la manade Vitou à la frontière de Saint-Brès et Castries, Laurent Jaoul au centre avec Stéphan Rossignol et Aurélien Pradié tête de liste des Républicains en Occitanie aux régionales de juin (photo DR)

Laurent Jaoul, Maire de Saint-Brès, attire les regards de la presse régionale et nationale... et les politiques ne s'y sont pas trompés. Ce gaillard, rien à voir avec le Rémy opportuniste, veut en découdre. Déjà il a dans le collimateur "les écolos intégristes" ceux qu'il nomme "les ayatollahs de la chlorophylle". Laurent Jaoul sera en cinquième position, éligible, sur la liste des Républicains pour les prochaines élections régionales.

Pour le coup, il a fait fort notre Laurent mais ça marche. Il est vrai que les Verts en question n'ont pas lésiné dans les villes où ils sont au pouvoir... Suppression du sapin de Noël à Bordeaux, pas de passage du tour de France à Lyon... et à Montpellier on supprime des subvention aux associations taurines... Sans parler des villes où les subventions sont sucrées aux aéro clubs ou yacht club sous prétexte de sauver la planète. 

Là, je rejoins cette exaspération d'être soumis à des diktats de gens qui ne posent pas le problème de l'écologie là où il devrait l'être. L'écologie c'est pas un parti, c'est un parti pris. Et les Verts où autres dénominations n'ont pas le monopole pour protéger la planète. Ca devient un fond de commerce politique. Point barre.

Voilà, cela dit, je ne partage pas les opinions du parti "Les Républicains", loin de là, mais je fais la différence entre la politique politicienne et l'humain qui s'engage en politique. Je sais que Laurent Jaoul a été bercé et élevé au biberon de la frêchie... Son père un "historique" défenseur des traditions,  proche de Frêche, après quelques décennies de politique baigné dans la ruralité raccroche. C'est bien, il faut savoir passer à autre chose. 

Du coup, comme on dit maintenant, le fils Laurent reprend le flambeau, qu'il tient fermement depuis longtemps avec son père, pour briguer un mandat de conseiller régional en Occitanie. Et on le connaît le Laurent, on connaît sa ténacité, rappelez vous la bataille des municipales à Saint-Brès... Rebondissements après rebondissements, Laurent Jaoul est parvenu à ses fins, aidé certes par quelques personnalités telles Joël Cantié, très implanté dans le village, cheville ouvrière, sans qui l'affaire aurait été plus compliquée. 

Bien, aujourd'hui Laurent Jaoul, qui a déjà mis ses distances avec la gouvernance de la Métropole de Montpellier en créant un groupe d'élus de la ruralité en réaction aux écolos... Laurent, donc part au combat des régionales sous une étiquette clairement marquée à droite. Dont acte. 

Moi, j'aime bien les femmes et hommes engagés, je le suis moi même, j'aime bien Laurent Jaoul et aussi Stéphan Rossignol, Aurélien Pradié je ne le connais pas... Malgré tout je voterai avec mes convictions donc pas pour cette liste, mais je trouve dommage que ce combat pour les traditions soit récupéré par la droite dans cette région, dommage.... 

En conclusion j'aime les engagements humains et la sincérité en politique, je n'aime pas les récupérations de thèmes qui n'appartiennent à aucun parti. Je connais des chasseurs défenseurs des traditions à gauche et j'en connais aussi à droite...

Bon, Laurent Jaoul, que l'on ne s'y trompe pas, n'est pas une prise de guerre comme peut l'écrire Le Figaro, c'est juste un élu qui a de l'ambition certes, mais qui n'est certainement pas un trophée sur une liste de droite. Il a été élevé dans la "frêchie" je vous le dis, je vous dit ça je dis rien... Un galop d'essai avant de sauter d'autres obstacles ? ... à suivre

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article