Mardi 10 novembre la grève a été massive au collège de La Petite Camargues à Lansargues

Publié le

Mardi 10 novembre la grève a été massive au collège de La Petite Camargues à Lansargues

Les personnels du Collège de La Petite Camargue Lansargues, 10/11/2020 COMMUNIQUE DE PRESSE Covid : grève massive au collège de La Petite Camargue pour un dédoublement des classes Depuis la rentrée du mois de septembre, l’Education Nationale avait mis en place un protocole sanitaire très allégé. L’évolution inquiétante de la circulation du virus et le reconfinement ont entrainé le renforcement de ce protocole. Depuis le 2 novembre 2020, nous constatons qu’il nous est rigoureusement impossible d’appliquer ce protocole au Collège de La Petite Camargue de Lansargues.

En effet, l’effectif du collège (plus de 900 élèves) et le nombre de demi-pensionnaires (près de 750 élèves) rendent la distanciation physique excessivement compliquée. Au quotidien, les couloirs, le réfectoire, certains cours d’EPS, les salles d’étude, le CDI sont des zones à risques et des « clusters en puissance ». Nous demandons donc, comme pour les lycées, une organisation en demi-groupes qui permettrait de garantir une bien meilleure sécurité sanitaire pour les élèves, leurs familles et l’ensemble du personnel.

Nos demandes en ce sens auprès du rectorat ont toutes été refusées ; elles étaient pourtant le fruit d’une réflexion collective entre les enseignants, la vie scolaire, la direction et les représentants des parents d’élèves. Aussi, 94 % des enseignants et 100 % de la vie scolaire sont en grève ce mardi 10 novembre 2020 au collège de La Petite Camargue de Lansargues. Cette grève en appui de notre demande répond à un double objectif : - sensibiliser les parents d’élèves et l’opinion publique aux risques encourus par les enfants et leurs familles - se montrer solidaires avec le personnel soignant qui depuis plusieurs mois affronte en première ligne la pandémie. Partisans du dialogue et de la concertation mais avant tout soucieux de l'intérêt de nos élèves , nous espérons de pas devoir multiplier les actions qui perturberaient la continuité pédagogique et le service public.

Désireux de préserver la sécurité de tous et souhaitant éviter l’apparition d’un cluster qui entrainerait la fermeture de notre établissement, nous agissons donc, au-delà de notre métier d’enseignant, en citoyens responsables.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article