Important patrimoine archéologique de l'époque romaine mis au jour à Valergues

Publié le

Le travail des archéologues révèle une partie de l'histoire antique de notre village (photo Eloi Martinez)

Le travail des archéologues révèle une partie de l'histoire antique de notre village (photo Eloi Martinez)

Le Journal de Valergues vous informe depuis plusieurs semaines de l'évolution du chantier de fouilles archéologiques, quartier bourgidou Sainte Aubine, au travers de plusieurs articles et photos précédemment publiés.

L'information devient aujourd'hui plus officielle, puisque la société "Mosaïques Archéologie", en charge du chantier, vient de publier un communiqué à propos de ces fouilles révélant les vestiges qui prouvent une occupation humaine à l'époque romaine il y a deux mille ans. 

L'histoire de Valergues s'enrichit grâce à ces fouilles. Nous découvrons aujourd'hui un patrimoine enfoui depuis des siècles. Merci à "Mosaïques Archéologie" de communiquer sur l'avancement du travail des archéologues et sur ce que révèlent ces fouilles. 

Eloi Martinez   

 

Communiqué de "Mosaïques Archéologie"

"Dans le cadre de l’aménagement de la ZAC Sainte-Agathe sur le secteur Sainte-Aubine, projet porté par la Commune et délégué via une concession d’aménagement à la Société Publique Locale L’Or Aménagement, un diagnostic archéologique a été réalisé en juin 2019.  Ce dernier a révélé des vestiges funéraires de l’époque romaine devant être préservés avant travaux, déclenchant ainsi une campagne de fouilles approfondies.

Ainsi, depuis le début du mois de Septembre, l’opérateur Mosaïques Archéologie et leur équipe d’archéologues intervient afin de mener cette intervention, à proximité du parcours de santé Rieusset à Valergues.

Les premiers jours de fouille ont d’ores et déjà permis de dégager les vestiges d’une zone rurale datée de l’époque romaine. Cette occupation se manifeste par la présence de fossés qui délimitent plusieurs parcelles antiques ainsi qu’un probable chemin. A l’intérieur de ces parcelles, plusieurs structures sont interprétées comme des enclos, notamment funéraires. De plus, de nombreuses plantations d’arbres témoignent de la présence d’un probable verger. La mise en culture de la zone est également attestée par les vestiges d’un système d’irrigation.

Cette zone cultivée semble rattachée au domaine d’une villa romaine dont les édifices se développent largement en dehors de la zone investiguée. Sa proximité est toutefois attestée par quelques aménagements observés en bordure du site.

La poursuite de la fouille jusqu’à fin Octobre permettra aux archéologues de préciser la datation des vestiges et l’évolution de la mise en culture de la parcelle entre l’époque romaine et aujourd’hui. Ils chercheront par ailleurs à préciser la fonction des constructions observées sur le site."

 

Publié dans Patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article