Nouveau conseil municipal et nouvelle donne

Publié le

En votant, ce 25 mai, pour le maire et les adjoint(e)s issu(e)s  de la liste "Valergues au coeur", les élu(e)s de la liste "Avec vous pour Valergues" opèrent surtout un rapprochement avec la majorité de la majorité. Un nouveau rapport de force qui s'installe au sein du conseil municipal qui devrait agacer certains de "la vieille garde" partie prenante de l'exécutif.

Enfin! Le conseil municipal a pu être installé. La sortie du confinement et l'assouplissement des contraintes liées à la crise sanitaire que nous connaissons, ont permis de remettre en route la machine municipale.

Pour la première fois à Valergues, les élu(e)s issus d'une liste opposée au maire sortant, ont voté pour ce même maire et pour les élu(e)s sortants aux postes d'adjoint(e)s. 

A première vue, on pourrait s’étonner, et se dire qu'à Valergues on aime bien faire différemment qu'ailleurs, rappelons nous de 2001.

Non, là, tout bien pesé, on peut dire qu'il y a une nouvelle donne.

Ce ralliement, expliqué par ces nouveaux élus eux-mêmes, aurait pour but de montrer dès le départ la volonté de constituer une opposition constructive...

Louable intention, mais ces nouveaux élu(e)s savent très bien qu'ils ne débarquent pas au monde des bisounours, et ils savent bien qu'au sein de l'actuelle majorité "la vieille garde" (essentiellement les adjoints) veille au grain.

A terme une nouvelle majorité pourrait se mettre en place

Cependant des rapprochements sont possibles avec la majorité de la majorité composée d'élu(e)s de même génération, qui se connaissent bien et se côtoient par ailleurs: école, foot etc. Bref, pas grand chose ne sépare les nouveaux élu(e)s entrants des élu(e)s de cette majorité dans la majorité, qui voient semble t-il d'un bon œil arriver "du sang nouveau" utile pour peser sur les décisions au sein du conseil, faire avancer des idées nouvelles et/ou des propositions quelques fois mises au placard.

A terme, une nouvelle majorité pourrait se dessiner et progressivement se mettre en place. Dans l'hypothèse d'un départ du maire en cours de mandat, question souvent évoquée dans la campagne, les cartes pourraient être rebattues et contrarier les espoirs d'au moins un ou deux adjoints actuels, pressentis pour remplacer le premier magistrat en cas de départ.

Nouvelle donne, certes, mais bien sûr que des hypothèses.

Eloi Martinez

Publié dans Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article