Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association des parents d'élèves 

 

 

En parcourant la presse ce 18 avril

Extraits des éditos de La Dépêche, Midi Libre et Le Figaro

Dans "La Dépêche", dont la Une titre "Consommation, le virus qui change tout" Philippe Rioux consacre son édito à ce sujet "à quoi reconnaît-on une crise majeure? Sans doute à la propension des populations à se ruer dans les supermarchés pour faire des stocks de produits essentiels (...) chacun anticipe, à l'aube de jours difficiles, une pénurie, fut-elle fantasmée. Première guerre du Golfe, état d'urgence lors des attentats de 2015, et donc maintenant épidémie du coronavirus. La peur - légitime - de manquer pour soi et ses proches est partagée d'ailleurs par tous les pays touchés par la pandémie de Covid-19. " l''éditorialiste constate aussi que lorsque la crise s'installe dans la durée avec un confinement inédit "ce sont nos comportements de consommateurs qui changent et toute la chaîne agroalimentaire qui s'adapte"

"Midi Libre", aborde, pour sa part,dans son éditorial la nouvelle question qui surgit depuis quelques jours à propos de la Chine, Jean-Michel Servant écrit "Les révélations de certains médias sur l'origine du Covid-19 font froid dans le dos (...) ainsi le virus mortel aurait été créé par la propre main de l'Homme. Échappé, selon un prix Nobel, au contrôle d'un laboratoire. Aussi folle soit-elle, cette théorie n'a à vrai dire, rien d'étonnante. Les manipulations génétiques devaient tôt ou tard nous péter à la figure. Comme à Tchernobyl, Dame nature vient simplement de rappeler à l'Humanité qu'elle paiera cash les délires de ces apprentis sorciers"

Une autre question surgit également dans l'actualité: les personnes âgées devront-elles rester confinées après le 11 mai? Vincent Trémolet de Villers dans "Le Figaro" estime qu'"avec ce confinement à durée indéterminée, ce n'est plus la mort qui sépare nos aînés de ceux qui vivent, mais la vie. Une vie séparée des autres, une vie qui se vide, peu à peu de sa substance. Cette génération pleinement consciente des risques sanitaires, de la nécessité d'éviter une seconde vague dans les hôpitaux. Devra t-elle montrer un bulletin de santé pour sortir de chez-elle? Impensable! et vexante" s'indigne l'éditorialiste qui ajoute "l'Académie de médecine la juge infondée".

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article