Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association des parents d'élèves 

 

 

"je ne perds jamais,

soit je gagne soit j'apprends"

Fin de campagne, une campagne électorale se conclut toujours par un gagnant et un perdant.

Oui mais, comme disait Nelson Mandela "je ne perds jamais, soit je gagne soit j'apprends" et c'est là toute l'humilité et la force de l'homme qui a passé plus de 25 ans dans les geôles de l’apartheid, ça fait relativiser non...

J'ai apprécié les quelques mots du vainqueur ce soir à la proclamation des résultats, le maire sortant reconnaissant l’honnêteté d'une campagne où les adversaires se sont respectés. C'est vrai c'était assez cool cette campagne, à part l'affaire du deuxième stade qui finalement n'a pas fait la différence. Et certaines interférences aussi tombant à plat, un peu extra terrestres, et qui n'ont pas fait du bien à Jean-Louis Suau...

Pourtant l'équipe constituée autour de Jean-Louis Suau a bossé et bien bossé. Beaucoup d'idées, de propositions novatrices... Il a manqué quelque chose. Il faudra que cette équipe, qui souhaitons le continue à travailler dans l'opposition, se pose les bonnes questions sur une campagne déconnectée peut-être des vraies préoccupations des valerguois.

Chaque liste analysera ces résultats dans leur ensemble. Finalement, l'historique Jean-Louis Bouscarain reste maître du jeu. D'un autre côté, avoir quatre élus dans un conseil municipal n'est pas négligeable, Jean-Louis Suau devra s'affirmer un peu plus comme opposant dans le mandat qui s'ouvre que par celui passé, s'il veut un jour accéder "aux manettes".

Je comprend l'amertume et la déception des colistièr.e.r.s de la liste "Avec vous pour Valergues", je la comprend d'autant que j'ai vécu cette situation plusieurs fois et en 2014 c'était encore plus compliqué... Une belle occasion manquée, une division inutile... 2020 ce serait peut-être présenté sous de meilleurs auspices pour Jean-Louis Suau.

Aujourd'hui, et dès ce lundi, nous devons tous, citoyens de ce village nous retrouver sans rancœurs pour œuvrer pour l'avenir, mais surtout dans l’immédiat exercer la nécessaire solidarité face au défi sanitaire que nous lance la saloperie de coronavirus.

C'est notre deuxième tour à tous, réussissons ensemble à limiter dans notre village sa nocivité et œuvrons pour mettre à profit les nombreuses bonnes idées et propositions développées dans la campagne. Finalement si vos programmes sont des copiés collés comme les uns et les autres ont pu le dire, cela signifie que vous n'aurez pas de difficultés à travailler ensemble. Bon vent au futur conseil municipal.

Pour le Journal de Valergues

Eloi Martinez

Journaliste (carte professionnelle N° 79 494)

Dès ce soir ancien conseiller municipal de Valergues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article