Chronique des municipales (15)

Publié le

Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez
Photos Eloi Martinez

Photos Eloi Martinez

Le ballet des tractopelles, certains ont les boules

Ce jeudi après-midi, je me suis dit : tiens j'irais bien faire un tour voir les boulistes, moi qui ne le suis pas bouliste.

Sympa les boulistes, ils t'accueillent t'offrent un café. Des passionnés je vous dis, j'ai bien fait, en plus le  jeudi après-midi c'est concours, du coup je me suis attardé. 

Le boulodrome est situé après le stade Escala. Pendant que je regardais jouer mes copains, oui j'ai quelques copains qui jouent aux boules et copines aussi... N'y voyez aucune malice. Donc vous disais-je, pendant que les uns tiraient et les autres pointaient, mon attention fut attirée par un brouhaha de tractopelles.

Je découvrais alors que parallèlement au stade Escala le chantier d'un futur stade, pardon aire de grands jeux était en chantier et que les travaux allaient bon train.

Valergues sera bien équipée en matière de sport. On ne va pas s'en plaindre. Après, il peut y avoir débat sur la nécessité ou non de tel ou tel équipement. Il est vrai que si l'on se place dans la perspective d'un village à près de 3000 habitants dans les six années à venir, mieux vaut prévoir. Pour les écoles et le reste il le faudra aussi mesdames et messieurs les candidats des deux listes. En espérant que pour les écoles il ne faudra pas avoir à monter des préfabriqués à la hâte...

Bon, je me dis, il est temps de rentrer à la maison. J'emprunte l'avenue du stade dans l'autre sens et là, la dite avenue est bloquée par un tracto et un camion qui s'affairent comme s'il fallait faire vite sans se préoccuper des véhicules qui patientent. Je décide de ne pas faire demi tour et de voir si à un moment on me laisserait passer. J'ai alors osé un petit coup de klaxon. Un ouvrier très aimable est venu me dire "monsieur il faut patienter".  Ok.

Je ne ferai pas davantage de commentaires sur ces travaux qui semblent se faire dans la précipitation à moins de trois semaines des élections municipales. Tout le monde en parle certes, difficile de ne pas croiser un camion ou un tracto, mais Il ne faudrait pas que ça ait l'effet contraire de celui escompté...

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article