Le sport à Valergues enflamme la campagne

Publié le

Chrystelle Laporte colistière de Jean-Louis Suau répond à Renaud Didier

Chrystelle Laporte colistière de Jean-Louis Suau répond à Renaud Didier

Nous publions ce communiqué comme nous l'avons fait pour les autres (voir précédents articles publiés sur ce site) . A noter que bon nombre d'arguments développés de part et d'autre ne manquent pas d'intérêt, souhaitons simplement que la polémique ne prenne pas le pas sur le nécessaire débat au risque de lasser les électrices et les électeurs

La rédaction du JDV

Communique de Chrystelle Laporte

"Réponse à M. Renaud DIDIER

Suite aux attaques de Renaud Didier qui me visent personnellement, je souhaiterais éclaircir quelques points :
 
Dans le communiqué de Jean-Louis Suau, le besoin de créneaux d’entraînement n’est nullement remis en cause. Il propose seulement d’étudier d’autres alternatives moins coûteuses pour la commune.
 
Personnellement je viens d’une commune de plus de 20 000 habitants, dans laquelle j’étais déjà bénévole au sein du club de football. Avec plus de trente équipes en compétition et pas loin de 600 licenciés, nous disposions de 2 terrains en herbe (dont un uniquement pour les matchs officiels lorsqu’il était praticable et le second essentiellement pour les matchs du week-end) et 1 terrain stabilisé sur lequel se déroulaient la quasi-totalité des entraînements et quelques matchs.
 
Comment justifier qu’une commune de 2000 habitants ait les mêmes besoins qu’une commune de 20 000 ? En plus de la construction d’un terrain, il faut également tenir compte des coûts d’entretien de ces terrains ! Non seulement des coûts financiers pour la commune, mais aussi des coûts écologiques.
 
De plus, dans ce projet ne sont inclus ni vestiaires, ni tribunes, ni club house qui manquent cruellement au club. Lors des journées de championnat, les équipes que nous recevons sont contraintes de partager un vestiaire et ne peuvent laisser leurs affaires en sécurité. Les spectateurs restent debout pour regarder les matchs et nous empruntons le local de la fanfare pour pouvoir installer une buvette, dont les bénéfices servent aux projets du club.
 
Améliorer l’existant ne serait-il pas plus profitable que construire de manière non concertée ?
 
Pour développer le sport à Valergues, pourquoi ne pas construire un gymnase, pour le handball, le basket, le volley-ball et tous les sports en salle, construire un terrain de rugby, améliorer les terrains de tennis aujourd’hui inutilisables …
 
A construire encore un terrain de football ne pénalise-t-on pas le développement du sport justement ? Dans le dernier numéro de « Valergues infos », on nous présente 2 jeunes champions de judo et BMX, qui ne peuvent s’entraîner à Valergues, faute de structures permettant d’accueillir leur sport de prédilection et ne représentent donc pas les couleurs valerguoises.
 
Je suis effectivment engagée auprès de Jean-Louis Suau pour les prochaines élections, mais cela n’a rien à voir avec le bénévolat que je fais en tant que secrétaire au sein de l’ASV.
 
Je suis une membre active du club, toujours présente aux réunions et manifestations importantes. J’apporte également régulièrement mon aide pour tenir les buvettes, même les matchs où la catégorie de mon fils n’est pas concernée et je ne pense pas avoir mis de freins au développement de l’ASV, bien au contraire. 
 
Ce n’est pas parce que je suis bénévole pour une association que j’en oublie le bon sens et que j’en oublie le reste. 
 
Mon fils est effectivement concerné par les allers-retours au stade de St Brès pour les entraînements et c’est d’ailleurs pour cela que j’aimerai trouver une solution rapide (car il faudra plus d'un an pour avoir un terrain praticable), durable et surtout bénéfique au club, mais pas au détriment des valerguois non « concernés » par le football.
J’ai également d’autres enfants que je dois emmener dans les communes voisines pour leur trouver une activité.
 
Ne pourrait-on pas proposer d’autres activités sportives aux adolescents de Valergues ?
 
Chrystelle Laporte, colistière de Jean-Louis SUAU."

Publié dans Municipales 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article