Deuxième stade le débat est lancé

Publié le

Le conseiller municipal Renaud Didier monte au créneau pour défendre les orientations de la majorité en matière d'équipement sportifs. La campagne des municipales est désormais bien engagée. Faites nous part de vos réactions et votre opinion sur ce projet municipal nous les publierons. Soit par le biais des commentaires en cliquant en bas de l'article soit par mail eloimartinez34@gmail.com

Le conseiller municipal Renaud Didier monte au créneau pour défendre les orientations de la majorité en matière d'équipement sportifs. La campagne des municipales est désormais bien engagée. Faites nous part de vos réactions et votre opinion sur ce projet municipal nous les publierons. Soit par le biais des commentaires en cliquant en bas de l'article soit par mail eloimartinez34@gmail.com

Renaud Didier conseiller municipal

répond à Jean-louis Suau à propos du deuxième stade

Le conseiller municipal délégué à la communication a répondu via facebook aux attaques de Jean-Louis Suau sur le projet de deuxième stade (voir article précédent sur le sujet publié sur ce site le 27 décembre). Le Journal de Valergues publie cette réaction comme il s'est engagé à le faire en toute objectivité. Place au débat. 

 

"Bonjour,

En tant que conseiller municipal ayant suivi de près le projet de nouveau stade sur Valergues, je souhaitais réagir suite aux différents messages vus sur internet, ainsi qu’au message publié par Jean-Louis Suau et son équipe.

Le problème de l’éclairage du stade ne date pas d’hier. Avant même qu’il ne laisse la présidence du club AS Valerguoise à Lionel Roussille, Jean-Louis Siagh m’avait déjà alerté sur sa volonté d’avoir un stade éclairé. Son constat était clair:

> Impossibilité pour l’équipe Senior de s’entraîner le soir
> Impossibilité pour les vétérans d’assurer leur championnat loisir qui se déroule le vendredi soir
> Impossibilité pour les équipes de jeunes de s’entraîner en soirée
> Regrets de voir partir les jeunes Valerguois dans d’autres clubs des environs dès l’âge de 12 ans en raison du manque d’infrastructures du club et de perspectives d’avenir pour cette même raison
> Obligation de trouver des solutions très compliquées pour emprunter les stades de Saint-Brès ou de Lansargues

Dès lors, toutes les études ont été menées:

> Projet d’éclairage du stade actuel
Le bilan a été sans appel. En cas d’éclairage, le nombre d’heures d’utilisation du stade Escala serait devenu bien trop important, entraînant une surexploitation et un risque fort de destruction de la pelouse. Sachant également que notre climat méditerranéen augmente ce facteur de risque. Valergues dispose aujourd’hui d’un des plus beaux terrains d’honneur de la région, il aurait été dommage de le sacrifier.

> Transformation du mini-terrain stabilisé
Ce terrain est hélas d’une taille très petite. Même si nous avions voulu l’agrandir en récupérant la parcelle actuellement utilisée par les deux courts de tennis et son parking, la place manquait pour créer un stade d’une longueur suffisante permettant de mettre en place des matchs pour les vétérans.
En outre, créer un stade synthétique de petite taille à cet endroit engendrait dans tous les cas un coût important, très proche de la création d’un nouveau stade pelousé. Si le synthétique était à la mode il y a quelques années, beaucoup de footballeurs en reviennent: plaisir de jouer amoindri + utilisation de matériaux polluants et irritants pour les joueurs. Sans oublier son coût très élevé, sachant que les fabricants conseillent de le changer tous les 10 ans !

Parallèlement à ces études, l’ASV a poursuivi sa croissance exponentielle. Son Président Lionel Roussille et son équipe n’ont pas ménagé leurs efforts pour le développement de leur association.

En quatre années, le club est passé de 79 licenciés à 165 ! L’ASV est aujourd’hui l’une des associations valerguoises qui possède le plus de membres. Et l’arrivée prochaine de nouveaux logements sur Valergues devrait encore booster ces chiffres.

Le projet de stade pelousé est donc devenu une nécessité, d’autant plus qu’il s’insère dans le projet plus global de “Plaine des Sports Claude Huet“. Celle-ci comprend déjà un skate-park, un terrain multisports (city stade) et un boulodrome. Dans le futur, de nouvelles infrastructures sont à l’étude pour attirer le maximum de Valerguois, quels que soient leurs âges. Notre volonté est de voir une famille complète avec des enfants de tous âges se rendre à la plaine des sports et que tout le monde y trouve une activité adaptée à son âge.

Soucieux de la maîtrise des dépenses depuis qu’il est devenu maire de Valergues, Jean-Louis Bouscarain a toujours lancé des projets ne risquant pas de mettre en péril la santé financière du village, qui est par ailleurs très saine.

Ainsi, le projet du stade a été validé uniquement parce qu’il est subventionné à plus d’un tiers de son tarif grâce au département et à la région. Des subventions venant de la FFF (Fédération Française de Football) et de l’état sont aussi en attente. Valergues va ainsi disposer de nouvelles infrastructures financées de manière importante et surtout transparente.

En effet, il ne faut pas seulement prendre en compte le montant de l’appel d’offres, mais ce que cela va coûter au final à la commune, en déduisant le montant des subventions. Sans oublier qu’il s’agit d’une dépense d’investissement au niveau du budget, donnant ainsi droit à la récupération de la FCTVA (Fonds de Compensation pour la TVA).

Nous ne pouvons que féliciter notre maire Jean-Louis Bouscarain d’avancer de manière raisonnée, en rappelant que la municipalité dispose d’une forte capacité d’investissement et que les taux d’imposition n’ont pas augmenté tout au long de ce mandat 2014-2020.

En outre, je ne peux que m’étonner de la position de Jean-Louis Suau et de son équipe. Jean-Louis Suau est actuellement éducateur à l’ASV et entraîne une équipe de jeunes. Souhaite t-il voir partir dans le futur ses jeunes vers Lunel, Lansargues, Mauguio ou Saint-Brès-Baillargues? Souhaite t-il s’opposer au Président de cette association, qui attend de pied ferme ce nouveau projet pour son développement?

Membre de la liste de Jean-Louis Suau, Chrystelle Laporte est actuellement secrétaire de l’ASV. Le développement de l’ASV est-il son objectif? Sachant qu’elle doit elle-même se rendre à Saint-Brès pour accompagner son fils lors de certains entraînements qui doivent être délocalisés, faute de stade éclairé !

Très actif dans l’équipe de Jean-Louis Suau, Lucien Guillot a fait partie, il y a quelques années, de l’équipe Vétérans de l’ASV. Il regrettait à l’époque l’absence de stade éclairé. Aujourd’hui, il ne joue plus et souhaite l’arrêt de ce projet ! Etrange, lorsqu’on sait que Valergues devrait voir sa population atteindre prochainement près de 2500 habitants, qui seront en attente de nouvelles infrastructures sportives.

Enfin, je voudrais rappeler qu’il ne faut pas négliger l'importance du sport, meilleur antidote au désœuvrement, favorable à la santé et facteur de prévention de risque.

Merci de m’avoir lu.

Renaud DIDIER"

Publié dans Municipales 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article