Chronique des municipales (4)

Publié le

Le JDV avec vous pour informer, expliquer, commenter, susciter le débat

Depuis plusieurs décennies chaque élection municipale donne lieu à des campagnes avec des débats ou des semblants de débats, quelques fois à des invectives et à des coups tordus, je suis bien placé pour le savoir pour en avoir été la victime lors de précédentes campagnes et plus particulièrement en 2014.

Aujourd'hui j'ai franchi un cap. J'ai décidé de passer à autre chose, la quête du pouvoir municipal ne m'a jamais enthousiasmé sauf pour être utile aux habitants. Perso, je n'ai pas de terrains à faire lotir et aucun autre intérêt dans ce village que celui d'être utile à mes concitoyens. Je ne roule pour personne, je comprend que ça puisse en surprendre certains qui se plaisent à juger les autres à l'aune de leurs propres comportements et agissements... 

Alors, loin d'être désabusé, usé, fatigué ou même aigri, comme certains se berçant d’illusions, aimeraient me décrire, je suis plutôt dans une résurrection. Oui je change mon fusil d'épaule (pacifiquement), pour simplement me consacrer à mon métier qui est d'informer, expliquer, commenter, donner à comprendre, susciter le débat, être utile à mon village, à ses habitants, faisant confiance encore et toujours en leur capacité de jugement et en leur esprit critique qui peut être salvateur. Les apparences, le paraître, ne font pas une politique municipale. Cherchez la sincérité, intéressez vous aux contenus et non aux enveloppes toujours belles et attirantes. 

Pour la première fois donc depuis plusieurs décennies, les valerguois vont pouvoir se faire une opinion indépendamment des professions de foi des candidats et des déclarations de bonnes intentions.

En effet, le Journal de Valergues, qui a succédé à mon blog Vivre à Valergues que j'avais créé en 2008 a commencé à alimenter le débat des municipales et donnera la parole à tous les candidats qui le souhaitent. Aucune obligation bien sûr, mais les absents ont souvent tort. Le JDV se met donc au service d'une campagne municipale honnête et sans coups bas, enfin espérons le, qui donne à comprendre les enjeux pour l'avenir du village. Soyez assurés que j'y veillerai en toute objectivité bien évidemment.

Bien à Vous.

Eloi Martinez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article