Cinéma, la chronique de Juliette

Publié le

Cinéma, la chronique de Juliette

Au nom de la terre

Edouard Bergeon retrace l’histoire trop courte de son père usé par le travail , les dettes et la dure réalité du monde agricole.

Guillaume Canet est poignant de vérité et un grand  bravo au jeune anthony Bajon dans le rôle du fils donc incarnant le réalisateur.

tous les acteurs et actrices parviennent par leur talent à nous plonger  dans cet univers rural qui passe lentement au fil  des années du bonheur familial au drame humain engendré par cette société si cruelle.

Merci pour ce film que je conseille bien entendu !!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article