Au bar Le National à Lunel Jean-Luc Saluzzo expose

Publié le

Au bar Le National à Lunel Jean-Luc Saluzzo expose

Jean-Luc Saluzzo est un personnage atypique. C'est un vrai défenseur de la tradition camarguaise en tout cas il le revendique, le dimanche on peut le croiser vêtu du costume camarguais, il s'en explique facilement, il a la tradition de sa région chevillée au corps et c'est comme ça. Il explique que ça lui vient de ses quelques années passées dans la marine où il fallait quelques fois se changer trois fois par jour selon que vous étiez au travail où que vous sortiez. du respect tout simplement. C'est donc une rencontre fortuite que j'ai eu avec lui en fin de matinée ce mardi sur le cours Gabriel Péri à Lunel qui m'incite aujourd'hui à écrire ces quelques lignes.

En fait il s'agit un artiste qui fait avec ses mains à la fois de l’ébénisterie ancienne et des tableaux. Il habite à Lunel-Viel où il a son atelier mais c'est un fervent pescalune. 

Assez critique sur l'évolution "business" de certains qui font de la tradition camarguaise une affaire commerciale, il reconnaît avec satisfaction que depuis une paire d'années on revient sur les vrais traditions. Il n'aime pas que l'on copie les cow boys rappelant l'amitié qui lia au début du 20ème siècle le marquis Folco de Baroncelli à Buffalo Bill.

Bref, non pas un intégriste de la tradition mais plutôt un artiste passionné de sa région, passionné de camargue et de bouvine qui ne cherche pas à convaincre mais plutôt à faire comprendre. 

Jean-Luc Saluzzo expose ses tableaux au Bar le National cours Gabriel Péri à Lunel (ils seront décrochés juste pour le week-end). Des tableaux avec taureaux, chevaux, paysages camarguais mais aussi une toile représentant une vue sur l'étang de Thau depuis Bouzigues magnifique de bleu et de clarté avec des barques et un ponton faisant face à Sète. Jean-Luc Saluzzo ne peint qu'à l'huile il tient à le préciser.

Eloi Martinez

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article