Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les voeux de votre journal

Publié le

Les voeux de votre journal

Partager cet article

Repost0

2019 retour en images sur quelques événements de la vie valerguoise (1)

Publié le

Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)
Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)

Le JDV a commencé à publier en avril 2019, images d'avril à juillet (photos Eloi Martinez)

 

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Inscription sur les listes électorales jusqu'au 7 février

Publié le

Partager cet article

Repost0

Le sport à Valergues enflamme la campagne

Publié le

Chrystelle Laporte colistière de Jean-Louis Suau répond à Renaud Didier

Chrystelle Laporte colistière de Jean-Louis Suau répond à Renaud Didier

Nous publions ce communiqué comme nous l'avons fait pour les autres (voir précédents articles publiés sur ce site) . A noter que bon nombre d'arguments développés de part et d'autre ne manquent pas d'intérêt, souhaitons simplement que la polémique ne prenne pas le pas sur le nécessaire débat au risque de lasser les électrices et les électeurs

La rédaction du JDV

Communique de Chrystelle Laporte

"Réponse à M. Renaud DIDIER

Suite aux attaques de Renaud Didier qui me visent personnellement, je souhaiterais éclaircir quelques points :
 
Dans le communiqué de Jean-Louis Suau, le besoin de créneaux d’entraînement n’est nullement remis en cause. Il propose seulement d’étudier d’autres alternatives moins coûteuses pour la commune.
 
Personnellement je viens d’une commune de plus de 20 000 habitants, dans laquelle j’étais déjà bénévole au sein du club de football. Avec plus de trente équipes en compétition et pas loin de 600 licenciés, nous disposions de 2 terrains en herbe (dont un uniquement pour les matchs officiels lorsqu’il était praticable et le second essentiellement pour les matchs du week-end) et 1 terrain stabilisé sur lequel se déroulaient la quasi-totalité des entraînements et quelques matchs.
 
Comment justifier qu’une commune de 2000 habitants ait les mêmes besoins qu’une commune de 20 000 ? En plus de la construction d’un terrain, il faut également tenir compte des coûts d’entretien de ces terrains ! Non seulement des coûts financiers pour la commune, mais aussi des coûts écologiques.
 
De plus, dans ce projet ne sont inclus ni vestiaires, ni tribunes, ni club house qui manquent cruellement au club. Lors des journées de championnat, les équipes que nous recevons sont contraintes de partager un vestiaire et ne peuvent laisser leurs affaires en sécurité. Les spectateurs restent debout pour regarder les matchs et nous empruntons le local de la fanfare pour pouvoir installer une buvette, dont les bénéfices servent aux projets du club.
 
Améliorer l’existant ne serait-il pas plus profitable que construire de manière non concertée ?
 
Pour développer le sport à Valergues, pourquoi ne pas construire un gymnase, pour le handball, le basket, le volley-ball et tous les sports en salle, construire un terrain de rugby, améliorer les terrains de tennis aujourd’hui inutilisables …
 
A construire encore un terrain de football ne pénalise-t-on pas le développement du sport justement ? Dans le dernier numéro de « Valergues infos », on nous présente 2 jeunes champions de judo et BMX, qui ne peuvent s’entraîner à Valergues, faute de structures permettant d’accueillir leur sport de prédilection et ne représentent donc pas les couleurs valerguoises.
 
Je suis effectivment engagée auprès de Jean-Louis Suau pour les prochaines élections, mais cela n’a rien à voir avec le bénévolat que je fais en tant que secrétaire au sein de l’ASV.
 
Je suis une membre active du club, toujours présente aux réunions et manifestations importantes. J’apporte également régulièrement mon aide pour tenir les buvettes, même les matchs où la catégorie de mon fils n’est pas concernée et je ne pense pas avoir mis de freins au développement de l’ASV, bien au contraire. 
 
Ce n’est pas parce que je suis bénévole pour une association que j’en oublie le bon sens et que j’en oublie le reste. 
 
Mon fils est effectivement concerné par les allers-retours au stade de St Brès pour les entraînements et c’est d’ailleurs pour cela que j’aimerai trouver une solution rapide (car il faudra plus d'un an pour avoir un terrain praticable), durable et surtout bénéfique au club, mais pas au détriment des valerguois non « concernés » par le football.
J’ai également d’autres enfants que je dois emmener dans les communes voisines pour leur trouver une activité.
 
Ne pourrait-on pas proposer d’autres activités sportives aux adolescents de Valergues ?
 
Chrystelle Laporte, colistière de Jean-Louis SUAU."

Publié dans Municipales 2020

Partager cet article

Repost0

Tarragone - Alicante autoroute gratuite à compter du 1er janvier 2020

Publié le

Publié dans Transport

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Chronique des municipales (7)

Publié le

La trêve des confiseurs...

La trêve des confiseurs...

A quel stade en sommes nous de la trêve des confiseurs?

Jean-Louis Suau évoquait récemment une "trêve des confiseurs" dans la campagne des municipales, mais dans la foulée il publie un communiqué concernant le dernier conseil municipal et le point concernant la création d'un futur terrain d'entraînement, déclenchant une riposte cinglante du chargé de communication Renaud Didier (voir nos précédents articles).

Mais au fait, d'où vient l'expression "trêve des confiseurs"?

"L'expression est apparue en France vers 1875, à l'occasion des vifs débats, à la Chambre, entre monarchistes, bonapartistes et républicains, sur la future constitution de la Troisième République. En décembre 1874, « d'un commun accord, tous les groupes de la Chambre jugèrent que l'époque du renouvellement de l'année était peu propice à des débats passionnés. À cette occasion la presse satirique imagine le mot de « trêve des confiseurs » » (Jules Lermina, Fondation de la République française, 1882). « Aux approches de Noël, par une sorte d'accord entre les parlementaires, on ne soulève pas de questions irritantes, qui, troublant l'esprit public, nuiraient aux affaires. Et même, afin de mieux vivre en paix, on se sépare, on se donne des vacances. Donc, point d'aigres propos et pendant cette accalmie, les marchands de sucreries, de gâteaux, de friandises, font, tout doucement, leur petit commerce. Les confiseurs jubilent, profitant de la suspension des hostilités à la Chambre, et cette tranquillité dont ils bénéficient s'est appelée la trêve des confiseurs »— T. Pavot, L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, questions et réponses, communications diverses à l'usage de tous, littérateurs et gens du monde, artistes, bibliophiles, archéologues, généalogistes, etc. Volume 38, 20 septembre 1898. Source wikipédia"

Donc pour en revenir au débat en cours concernant ce projet d'équipement sportif, nous sommes loin d'une trêve. Non seulement il n'y a pas d'accalmie et contrairement à l'idée que c'est le moment où on ne soulève pas de questions irritantes, force est de constater que c'est le moment choisi par Jean-Louis Suau pour lancer une offensive anti majorité municipale sur un sujet sensible.

Le débat est lancé et on a le sentiment que le Maire et son équipe qui devrait en partie se représenter, ont compris qu'il était temps de rentrer de plain-pied dans la campagne.

L'attentisme face à la détermination d'une équipe aux ambitions clairement affichées n'est plus de mise.

Jean-Louis Bouscarain mettra t-il à profit la cérémonie des vœux à la population le 11 janvier pour annoncer officiellement ses intentions ? On a compris qu'avec la réponse de Renaud Didier, fidèle lieutenant de Jean-Louis Bouscarain, adressée à Jean-Louis Suau que la campagne est déjà bien engagée.

Eloi Martinez

 

 

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Deuxième stade le débat est lancé

Publié le

Le conseiller municipal Renaud Didier monte au créneau pour défendre les orientations de la majorité en matière d'équipement sportifs. La campagne des municipales est désormais bien engagée. Faites nous part de vos réactions et votre opinion sur ce projet municipal nous les publierons. Soit par le biais des commentaires en cliquant en bas de l'article soit par mail eloimartinez34@gmail.com

Le conseiller municipal Renaud Didier monte au créneau pour défendre les orientations de la majorité en matière d'équipement sportifs. La campagne des municipales est désormais bien engagée. Faites nous part de vos réactions et votre opinion sur ce projet municipal nous les publierons. Soit par le biais des commentaires en cliquant en bas de l'article soit par mail eloimartinez34@gmail.com

Renaud Didier conseiller municipal

répond à Jean-louis Suau à propos du deuxième stade

Le conseiller municipal délégué à la communication a répondu via facebook aux attaques de Jean-Louis Suau sur le projet de deuxième stade (voir article précédent sur le sujet publié sur ce site le 27 décembre). Le Journal de Valergues publie cette réaction comme il s'est engagé à le faire en toute objectivité. Place au débat. 

 

"Bonjour,

En tant que conseiller municipal ayant suivi de près le projet de nouveau stade sur Valergues, je souhaitais réagir suite aux différents messages vus sur internet, ainsi qu’au message publié par Jean-Louis Suau et son équipe.

Le problème de l’éclairage du stade ne date pas d’hier. Avant même qu’il ne laisse la présidence du club AS Valerguoise à Lionel Roussille, Jean-Louis Siagh m’avait déjà alerté sur sa volonté d’avoir un stade éclairé. Son constat était clair:

> Impossibilité pour l’équipe Senior de s’entraîner le soir
> Impossibilité pour les vétérans d’assurer leur championnat loisir qui se déroule le vendredi soir
> Impossibilité pour les équipes de jeunes de s’entraîner en soirée
> Regrets de voir partir les jeunes Valerguois dans d’autres clubs des environs dès l’âge de 12 ans en raison du manque d’infrastructures du club et de perspectives d’avenir pour cette même raison
> Obligation de trouver des solutions très compliquées pour emprunter les stades de Saint-Brès ou de Lansargues

Dès lors, toutes les études ont été menées:

> Projet d’éclairage du stade actuel
Le bilan a été sans appel. En cas d’éclairage, le nombre d’heures d’utilisation du stade Escala serait devenu bien trop important, entraînant une surexploitation et un risque fort de destruction de la pelouse. Sachant également que notre climat méditerranéen augmente ce facteur de risque. Valergues dispose aujourd’hui d’un des plus beaux terrains d’honneur de la région, il aurait été dommage de le sacrifier.

> Transformation du mini-terrain stabilisé
Ce terrain est hélas d’une taille très petite. Même si nous avions voulu l’agrandir en récupérant la parcelle actuellement utilisée par les deux courts de tennis et son parking, la place manquait pour créer un stade d’une longueur suffisante permettant de mettre en place des matchs pour les vétérans.
En outre, créer un stade synthétique de petite taille à cet endroit engendrait dans tous les cas un coût important, très proche de la création d’un nouveau stade pelousé. Si le synthétique était à la mode il y a quelques années, beaucoup de footballeurs en reviennent: plaisir de jouer amoindri + utilisation de matériaux polluants et irritants pour les joueurs. Sans oublier son coût très élevé, sachant que les fabricants conseillent de le changer tous les 10 ans !

Parallèlement à ces études, l’ASV a poursuivi sa croissance exponentielle. Son Président Lionel Roussille et son équipe n’ont pas ménagé leurs efforts pour le développement de leur association.

En quatre années, le club est passé de 79 licenciés à 165 ! L’ASV est aujourd’hui l’une des associations valerguoises qui possède le plus de membres. Et l’arrivée prochaine de nouveaux logements sur Valergues devrait encore booster ces chiffres.

Le projet de stade pelousé est donc devenu une nécessité, d’autant plus qu’il s’insère dans le projet plus global de “Plaine des Sports Claude Huet“. Celle-ci comprend déjà un skate-park, un terrain multisports (city stade) et un boulodrome. Dans le futur, de nouvelles infrastructures sont à l’étude pour attirer le maximum de Valerguois, quels que soient leurs âges. Notre volonté est de voir une famille complète avec des enfants de tous âges se rendre à la plaine des sports et que tout le monde y trouve une activité adaptée à son âge.

Soucieux de la maîtrise des dépenses depuis qu’il est devenu maire de Valergues, Jean-Louis Bouscarain a toujours lancé des projets ne risquant pas de mettre en péril la santé financière du village, qui est par ailleurs très saine.

Ainsi, le projet du stade a été validé uniquement parce qu’il est subventionné à plus d’un tiers de son tarif grâce au département et à la région. Des subventions venant de la FFF (Fédération Française de Football) et de l’état sont aussi en attente. Valergues va ainsi disposer de nouvelles infrastructures financées de manière importante et surtout transparente.

En effet, il ne faut pas seulement prendre en compte le montant de l’appel d’offres, mais ce que cela va coûter au final à la commune, en déduisant le montant des subventions. Sans oublier qu’il s’agit d’une dépense d’investissement au niveau du budget, donnant ainsi droit à la récupération de la FCTVA (Fonds de Compensation pour la TVA).

Nous ne pouvons que féliciter notre maire Jean-Louis Bouscarain d’avancer de manière raisonnée, en rappelant que la municipalité dispose d’une forte capacité d’investissement et que les taux d’imposition n’ont pas augmenté tout au long de ce mandat 2014-2020.

En outre, je ne peux que m’étonner de la position de Jean-Louis Suau et de son équipe. Jean-Louis Suau est actuellement éducateur à l’ASV et entraîne une équipe de jeunes. Souhaite t-il voir partir dans le futur ses jeunes vers Lunel, Lansargues, Mauguio ou Saint-Brès-Baillargues? Souhaite t-il s’opposer au Président de cette association, qui attend de pied ferme ce nouveau projet pour son développement?

Membre de la liste de Jean-Louis Suau, Chrystelle Laporte est actuellement secrétaire de l’ASV. Le développement de l’ASV est-il son objectif? Sachant qu’elle doit elle-même se rendre à Saint-Brès pour accompagner son fils lors de certains entraînements qui doivent être délocalisés, faute de stade éclairé !

Très actif dans l’équipe de Jean-Louis Suau, Lucien Guillot a fait partie, il y a quelques années, de l’équipe Vétérans de l’ASV. Il regrettait à l’époque l’absence de stade éclairé. Aujourd’hui, il ne joue plus et souhaite l’arrêt de ce projet ! Etrange, lorsqu’on sait que Valergues devrait voir sa population atteindre prochainement près de 2500 habitants, qui seront en attente de nouvelles infrastructures sportives.

Enfin, je voudrais rappeler qu’il ne faut pas négliger l'importance du sport, meilleur antidote au désœuvrement, favorable à la santé et facteur de prévention de risque.

Merci de m’avoir lu.

Renaud DIDIER"

Publié dans Municipales 2020

Partager cet article

Repost0

Autoroute A9 fermée au niveau de Nîmes suite à grave accident

Publié le

Publié dans Faits divers

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Voeux à la population samedi 11 janvier

Publié le

Voeux à la population samedi 11 janvier
Voeux à la population samedi 11 janvier

Partager cet article

Repost0

Le stade de la discorde

Publié le

Lors du conseil municipal du 16 décembre Jean-Louis Suau vent debout contre le projet de deuxième stade s'est fermement opposé à sa réalisation, du moins dans l'immédiat, arguant que ce n'est pas une priorité pour la commune.  Selon l'élu l'engagement financier serait trop important et par ailleurs doutant de sa nécessité dans l'état actuel des choses. Celui-ci plaide plutôt pour l'éclairage de l'actuel stade Antoine Escala et pour un synthétique sur l'actuel stabilisé, qui pourrait être agrandi. Hormis l'opposition de Jean-Louis Suau, d'autres voix discordantes ce sont manifestées, celles du premier adjoint Philippe Bocquet et de Clarisse Breysse adjointe au maire qui se sont abstenus.

Pour ma part étant en déplacement j'avais donné mon pouvoir à Philippe Bocquet. Le vote a donc été le suivant: 13 pour, 1 contre et 3 abstentions.

Eloi Martinez

Ci-dessous la délibération (point 14) présentée au conseil du 16 décembre

 

Ci-dessous un communiqué du candidat Jean-Louis Suau suite à ce conseil 

 

Bien évidemment si le maire s'exprime sur le sujet nous publierons sa réaction

Le JDV

 

Partager cet article

Repost0

Vandalisme à Saint-Brès

Publié le

Réaction du maire de Saint-Brès

Saccage de l'école maternelle et du centre de loisirs : tristesse colère et indignation

Cette nuit, aux alentours de 2 heures du matin, trois adolescents âgés de 15 ans ont pénétré par effraction dans le Centre de Loisirs "Le Pays des Etoiles" et l'école maternelle "Les Péquelets".
Ces individus, clairement identifiés par nos caméras de vidéo-protection ont été interpellés par les gendarmes de la brigade de Castries.
Pris en flagrant délits de vols et de dégradations importantes dans nos locaux, ces délinquants sont actuellement en garde à vue.
Je condamne leurs actes avec la plus grande fermeté, car ils touchent directement nos enfants qui voient leur école saccagée et leur matériel pédagogique dérobé.

Ces dégradations volontaires à l’encontre d’un symbole de la République, lieu de connaissance et de vivre-ensemble sont inacceptables.

Depuis ce matin, les services de la Ville de Saint-Brès mettent tout en œuvre pour que les enfants puissent être accueillis à la rentrée dans les meilleures conditions.

Désormais, c'est à la justice d'apporter une réponse ferme contre ceux qui se sont attaqués à l’École de la République.

Laurent Jaoul

Publié dans Faits divers

Partager cet article

Repost0

Concours photo

Publié le

Concours photo

Communiqué commission culture Mairie

Photovores 2020 :

Bulletin d'inscription pour le concours photo

Lancé en 2019, le concours photo organisé par la Commission Culture de la Mairie de Valergues revient du 21 au 23 février.

Si vous souhaitez participer à cette 2e édition des Photovores, sur le thème “50 nuances”, rien de plus facile: il vous suffit de présenter une ou plusieurs photos.

Il faudra au préalable vous inscrire avant le 15 février à l'aide du document suivant: Inscription et règlement (fichier Word) - Inscription et règlement (fichier PDF)

Les photos seront exposées à la salle Lucien Rioust (Ostau Valergau) du 21 au 23 février 2020.

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost0

Train de satellites

Publié le

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Infos service public

Publié le

Ce qui change au 1er janvier 2020

Ce qui change au 1er janvier 2020

Smic, lunettes et prothèses dentaires, APL, permis de conduire à 1 €, particuliers employeurs et prélèvement à la source, prix des cigarettes... Retrouvez dans notre dossier une première sélection des nouveautés qui se mettent en place à partir du 1er janvier 2020.   Lire la suite >

Publié dans Infos service public

Partager cet article

Repost0

Lionel Roussille, un bénévole à la Une

Publié le

Publié dans sport

Partager cet article

Repost0

Carnet de voyage

Publié le

Carnet de voyage

"La ruta de las caras" à découvrir dans la province de Cuenca région de Castilla la Mancha

Insolite : la route des visages. Dans un cadre naturel magnifique au bord d'un lac nous avons découvert ce parcours surprenant qui ne peut laisser indifférent. En espagnol « la ruta de las caras », c’est à Buendia province de Cuenca. Deux artistes Jorje Maldonado et Eulogio Reguillo ont créé des sculptures entre 1992 et 2001 sur des roches millénaires créant ainsi un monde magique immobile mais éternel. « Un musée vivant et infini comme le sont les rêves » nous explique-t-on.

Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage
Carnet de voyage

Pour plus d'infos ci-dessous le site web de la ruta de las caras

Partager cet article

Repost0

Appel à témoins à la suite d'un accident à Restinclières

Publié le

Appel à témoins à la suite d'un accident à Restinclières

Publié dans Faits divers

Partager cet article

Repost0

Le petit kiosque des Unes du jour

Publié le

Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour
Le petit kiosque des Unes du jour

Publié dans Médias Presse

Partager cet article

Repost0

Retraites: nouvelle journée de mobilisation le 9 janvier

Publié le

Publié dans Social

Partager cet article

Repost0

1 2 3 > >>