Les mesures annoncées par le premier ministre

Publié le

MESURES SANITAIRES

- Horaires. Le couvre feu s’établit de 21 heures à 6 heures. A 21 heures, chacun devra être chez soi, et les commerces lieux accueillant du public, fermés, "sauf exceptions". Pas plus de six personnes dans l'espace privé. 

- Dérogations. Pour raison médicale, professionnelle, si un train arrive ou part après 21 heures, si l’on doit se rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, si on doit sortir le chien. Pour cela, une attestation sera disponible sur le site gouvernement.fr ou au numéro vert : 0.80013000. Un déplacement pour motif de travail devra s'accompagner d'un justificatif, comme une carte professionnelle. 

- Maintien des mesures précédentes. En journée, les mesures telles que les fermetures de débits de boisson seront maintenues dans ces métropoles.

- Contrôles. Des effectifs dédiés au sein des forces de l'ordre viendront en renfort pour faire respecter le couvre-feu, soit 12.000 policiers et gendarmes. Le non-respect de la mesure sera passible d'une amende de 135 euros. 

- Les fêtes privées interdites dans toute la France. Conséquence de l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, plusieurs mesures s'appliqueront sur tout le territoire national. Les fêtes privées seront interdites dans les lieux accueillant du public ; tous les restaurants appliqueront le protocole sanitaire limitant le nombre de clients ; la règle d'un siège sur deux s'appliquera dans les salles ; le nombre de visiteurs sera limité dans les lieux accueillant du public, type musées. 

- Télétravail. Les entreprises devront définir un nombre de jours minimal de télétravail lorsque cela est possible, dans le cadre d'un dialogue social. Le protocole sera applicable la semaine prochaine. 

MESURES ECONOMIQUES

- Aides. Les entreprises perdant 50% du chiffre d'affaires bénéficieront du fonds de solidarité, contre 70% auparavant. Les prêts garantis par l'Etat sont prolongés du 31 décembre au 30 juin 2021. Les prêts directs de l'Etat sont prolongés jusqu'au 30 juin 2021. Le chômage partiel sera pris en charge à 100% pour les employeurs. 

- Exonérations. Toutes les entreprises fermées administratives seront exonérées totalement de charges durant la période de couvre-feu. Les entreprises situées dans ce périmètre seront totalement exonérées de charges dès qu'elles perdront 50% du chiffre d'affaires. 

 

SOLIDARITE

- Primes de 150 euros pour les bénéficiaires du RSA et des APL, ainsi que 100 euros par an, versée avant la fin de l'année à 4,1 millions de foyers. 

 

PERSONNELS SOIGNANTS

- Salaires. Versement anticipé des revalorisations négociées lors du Ségur de la santé. Après les 90 euros par mois versés depuis le mois de septembre, une deuxième tranche de 93 euros par mois sera versée avant la fin de l’année 2020.

 

 

Publié dans Coronavirus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article