Figure historique du milieu marseillais, Mémé Guérini fréquentait le Relais de Valergues

Publié le

Figure historique du milieu marseillais, Mémé Guérini fréquentait le Relais de Valergues

Barthélémy Guérini dit "Mémé" défraya la chronique criminelle dans les années soixante - soixante-dix.  Ce truand marseillais ancien résistant, proche de Gaston Defferre (maire SFIO de Marseille et natif de Marsillargues) , avait fait du Relais de Valergues, après sa libération de prison, l'endroit où il aimait se retrouver avec quelques amis.

Photo archives Eloi Martinez

Mémé avait des attaches dans l'Hérault, le 4 mars 1978 après plus dix ans de détention,  atteint d'un cancer il est libéré en conditionnelle. Il lâche les affaires et vit ses dernières années près des siens non loin de Valergues. Il mourra le 1er mars 1982 à la clinique La Valette à Montpellier à l'âge de 73 ans. Au Relais de Valergues, éloigné des affaires marseillaises, il s'y retrouvait avec quelques amis pour jouer aux cartes. Quelques valerguois, dont j'étais, ont pu le croiser alors, au Relais, sans savoir véritablement qui il était.

Publié dans Histoire locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article